Une erreur est survenue dans ce gadget

Street Fighter 2: Chun-Li Stage


Allez, vu que tout le monde semble fêter cet anniversaire en ce début d'année (j'ai bien fait de lancer ce blog maintenant!), soit parce que Link a 25 ans, soit parce que les Pokemon ont 15 ans, soit parce que le GameBoy Advance a 10 ans, eh ben allons-y, fêtons les 20 ans de Street Fighter!

Je pense que presque tout a été dit mille fois sur ce jeu et que tu l'as déjà entendu mon p'ti Lou, mais il est clair qu'il a inventé les codes des jeux de baston en "2D" dans le sens "en vue de profil", en proposant des combats 1 contre 1 avec des coups spéciaux.. avec des combos, chose que tout le monde sait ne pas avoir été prévue dans le jeu à l'origine; c'est juste l'incroyable équilibre parfaitement rôdé du système de jeu qui a permis aux joueurs de découvrir des enchaînements de coups.

Il a lancé ce qu'on peut raisonnablement appeler l'âge d'or du jeu de baston, en faisant plus ou moins directement des émules plus ou moins célèbres comme Mortal Kombat, King of Fighters, Killer Instinct mais aussi Guilty Gear ou Samourai Shodown.. Il a aussi lancé la mode des itérations annuelles du même jeu (ou presque) avec Street Fighter 2 Turbo, Street Fighter 2 Championship Edition, Street Fighter 2 Rainbow Edition, Super Street Fighter 2 The New Challengers, etc!! Et il a enfin lancé le super concept de combats de licences avec Marvel VS Capcom, Capcom VS SNK par exemple!

Mais ce qui m'intéresse, et qui explique pour moi en grande partie l'attrait du jeu, c'est le charme du jeu, le charisme de ses personnages. Chacun d'entre eux a une histoire bien précise, un look particulier (ce qui a pu le faire considérer comme un jeu bourré de préjugés), et surtout.. une musique marquante. Les musiques du jeu ont été écrites par Yoko Shimomura dont j'ai déjà parlé, et sont aujourd'hui encore gravées dans la mémoire des joueurs de l'époque..

Et les jeux de combat "2D" ont disparu des yeux du grand public jusqu'à.. Street Fighter 4, dont la version 3DS arrive pile poil pour les 20 ans de Street Fighter 2! Très bonne version soit dit en passant, très complète, et c'est un vrai plaisir de jouer en ligne, à chaque session j'apprends de nouvelles techniques, c'est vraiment autre chose de se battre contres des adversaires humains! Mais je ne suis pas sûr que Street Fighter 4 permette le retour de l'âge d'or des jeux de baston. Bien sûr, on a eu droit grâce à ça à Marvel VS Capcom 3 (qui ne m'intéresse absolument pas..), et on nous promet un Street Fighter X Tekken (que j'attends à mort!), mais il semble selon certains échos que la scène online périclite assez rapidement..

Et en rapport avec ce que je disais plus haut, je pense que les réalisateurs de Street Fighter 4 ont oublié deux choses qui ont fait le succès de son aïeul à mes yeux: la qualité des décors, et.. la qualité des musiques justement! Elles ne sont pas à la hauteur de celles réalisées avec toutes les limitations techniques du temps de Street Fighter 2.. Enfin bref, pour fêter dignement cet anniversaire, finissons avec la musique du stage de Chun-Li, personnage emblématique de la série et qui.. a fêté ses 43 ans début mars 2011 (selon la fiche de son personnage)!!


Les curiosités de la semaine #1

Voilà une nouveauté: de petites curiosités rencontrées dans mes pérégrinations vidéoludiques..

Donkey Kong Country Returns

Voilà qui fait un trivia sympa! On jouait avec ma femme dans ce niveau hyper tricky, dans un des stages du "monde" de l'usine (sérieusement, sur la fin du jeu, ils pètent les plombs les designers!), ça allait à toute vitesse, et sans elle, j'aurais complètement raté ce petit bonhomme qui traîne dans le décor, à cet endroit précis et à celui-là uniquement (il ne s'agit pas d'un motif répété tout au long du stage).. Mais si, c'est bien Mr Game&Watch!

Crysis 2

C'est toujours sympa quand c'est un jeu qui me rappelle que je pourrais avoir une vie au lieu de me balader dans un New York ravagé par les aliens, et de lire les panneaux publicitaires virtuels..

Rétrospective Pokemon

Ah, les Pokemon et moi.. C'est une longue histoire mon p'ti Lou.. Et pourtant, je n'y suis pas venu facilement.. Mais avant de parler de ces jeux, et pour mieux comprendre les raisons pour lesquelles j'aime cette série, il faut remonter dans le temps avant la sortie du premier épisode.. Il faut remonter jusqu'au Tamagochi, ce petit animal/alien qui vit dans un porte-clé, et que l'on fait vivre, et évoluer.. jusqu'à sa mort..

Si si, le Tamagochi. Je devais avoir l'âge qu'on a en seconde quand j'ai lu pour la première fois un article sur le Tamagochi. C'était bien sûr dans un journal papier, car il a bel et bien existé un autre monde étrange avant internet dans lequel il fallait lire des livres et des journaux pour s'informer, et en plus, c'était dans Le Monde! Je t'assure, j'ai entendu parler du Tamagochi pour la première fois dans Le Monde, que quelqu'un avait dû laisser traîner! Je me rappelle ce moment très précisément, on y parlait de son concept et de son succès, avec probablement aussi une petite photo en noir et blanc dans un coin..

Si cet article m'a marqué, c'est parce que j'avais choisi une option informatique dans mon lycée, et que j'y avais appris les bases de la programmation, que je me suis empressé d'appliquer au développement de tout un paquet de jeux pour calculatrices comme la TI 82, qui m'ont valu une petite reconnaissance dans le milieu très "sélect" des nerds du coin. Toujours est-il que cet article sur le Tamagochi m'a évidemment donné envie de créer ma propre version, dans laquelle le concept se fondait bien plus sur l'évolution, les manipulations génétiques, et les concours que sur le pouponnage (car il s'agissait d'une version pour garçon, pas d'un jeu pour filles débile)..

J'ai toujours été fasciné par ce concept de bestiole à entraîner et faire évoluer. Mais ça n'a pas fait de moi un fan de Pokemon dès l'origine pour autant. J'ai bien entendu traversé la phase de "c'est un jeu pour les gamins" avant de plonger dans l'addiction.. Je ne me suis vraiment intéressé à l'univers Nintendo qu'avec le GameCube et Super Smash Bros. Melee, qui mélangeait tellement de personnages de Nintendo dans un jeu de combat, et que je ne connaissais pas.. J'ai commencé à ce moment à chercher des vieux jeux, et à découvrir des licences inoubliables comme Metroid.. Et c'est comme ça que je suis tombé sur une version d'occas' de Pokemon Bleu pour 5 euros..


Tu as bien compris que si je fais cette "rétrospective", c'est parce que Pokemon a 15 ans cette année.. Encore un anniversaire! J'ai bien aimé les versions de base, je veux dire Rouge et Bleu. Mais je me suis demandé à l'époque combien de personnes avaient bossé sur ces jeux, tellement ils étaient limités visuellement et techniquement.. Ca ne fait rien, ils ont quand même un petit quelque chose de magique grâce à toutes ces bestioles, et le jeu est sauvé par son humour, en tout cas en français. Cet humour n'a pas disparu des nouvelles versions, mais il est bien plus discret, et c'est bien dommage. Le jeu se prend plus au sérieux depuis qu'il a quitté le GameBoy. Oh, et parmi les dresseurs que l'on rencontre et qui ont tous de "vrais" noms.. il y en a un qui a le mien! Je me rappelle plus si c'est dans la ville en haut à droite ou dans celle du casino.. mais juré promis, c'est dans Pokemon Rouge et Bleu qu'un des dresseurs a le même nom que moi!

Par contre, ces jeux sont injouables à l'heure actuelle, la gestion des Pokemon dans les menus et plein d'autres détails sont tellement mal fichus, c'est plus possible. On se moque de la série en disant qu'elle évolue pas assez (un comble!), mais il y a un fossé entre les versions originales et les jeux DS.. Toujours est-il qu'à l'époque, ça m'a suffit pour que je considère avoir eu ma dose de Pokemon. Il était hors de question pour moi de mettre des sous dans Or et Argent. C'était peut-être une erreur, vu qu'il reste encore des nostalgiques pour penser que ce sont les meilleures versions.. Je ne sais pas pourquoi je me rappelle avoir vu dans un aéroport des étalages couverts de ces jeux, même ailleurs que dans des magasins spécialisés, je m'étais dit qu'ils étaient vraiment ultra populaires, ils étaient partout..

Pour moi, l'infection a vraiment débuté avec le GameBoy Advance. Et c'est à partir de ces versions que les Pokemon vont pouvoir être transférés d'une version à l'autre, grâce à la rétrocompatibilité des consoles Nintendo. C'était possible entre les différentes générations GameBoy, mais pas entre les versions GameBoy et GBA. Et puis ces versions représentaient un gap technologique important quand on les compare aux autres! J'ai en moyenne joué une cinquantaine d'heures à chaque version depuis, et collecté des bestioles à chaque fois, en plus des Pokemon Légendaires distribués en de rares occasions, que j'ai passés de génération en génération de console, jusqu'à arriver aujourd'hui à les avoir presque tous attrapés! Presque. Mais pour ce qui est des Pokemon que l'on ne peut pas obtenir normalement, j'en ai une version officielle, ce qui est déjà pas mal. C'est le plus dur à obtenir.

Enfin bref, j'ai un très bon souvenir des versions GBA, qu'il s'agisse des versions Rubis et Saphir ou des versions Vert Feuille et Rouge Feu. J'ai entendu des gens critiquer les Pokemon des versions Rubis et Saphir. Je les trouve très originaux, variés, et surtout nombreux! Mais ces jeux ont surtout introduit pas mal de concepts encore utilisés dans les dernières versions comme les baies, ou les tournois (histoire de faire autre chose avec les bestioles que de les torturer en les enfermant dans des boules ou en les forçant à se battre entre elles).. Mais il semble que pas mal de choses aient été supprimées des versions Or et Argent. Et je peux comprendre que pour un fan de ces versions, ce soit frustrant.

Vert Feuille et Rouge Feu sont des remakes de Bleu et Rouge. Mais pourquoi Vert et non Bleu me demandes-tu mon p'ti Lou? Parce qu'en fait au Japon, la version Bleu était une version spéciale, le vrai combo était Vert et Rouge. Chose réparée en occident avec les remakes.. Ils sont de très bonne qualité ces remakes, et permettent d'obtenir les bestioles des premiers jeux, qui n'étaient comme je l'ai dit plus haut pas transférables depuis le vieux GameBoy.

J'ai beaucoup joué à toutes ces versions GBA, et j'ai quelques histoires de chasse épiques à leur sujet.. Comment oublier le Pokemon Barpau, qu'il fallait obtenir sur quelques cases très précises, variables d'une cartouche à une autre, qui n'apparaissait que très rarement, et qu'il fallait monter à un haut niveau d'amitié pour qu'il évolue en Milobellus (nettement plus classe)! Tordu! Et comment obtenir le rarissime Deoxys? Facile! Fallait juste oser envoyer par la poste sa cartouche à Nintendo France, qui devait insérer le Pokemon et renvoyer la cartouche, ça demandait une certaine dose de courage! Il s'agit à ma connaissance de la seule façon officielle d'obtenir ce Pokemon.

Et c'est aussi à cette époque que j'ai découvert les spin-offs de la série, sur GameCube à l'époque. Je repense en fait à Pokemon Channel, unique moyen jusque récemment d'obtenir Jirachi. Si si, j'ai honte, mais j'ai joué à Pokemon Channel. Et si j'ai vachement honte, c'est parce que je trouve encore aujourd'hui qu'il s'agit d'un assez bon jeu. Si si, j'assume. On vivait dans ce jeu à l'intérieur d'une maison, et on interagissait avec les Pokemon du voisinage. On y a pas mal joué avec ma (future) femme, surtout parce que le jeu était très drôle, avec beaucoup de second degré (je repense aux "news" présentées par Psychokwak..), et était plutôt sympa avec des voix de Pokemon ressemblant pour une fois plus à celles d'un dessin animé qu'à des bruitages dégueux..

Il n'y a par contre pas grand chose à raconter sur les RPG sortis sur GameCube, qui ont tenté l'expérience Pokemon sur console de salon.. Ils ont voulu bouleverser le concept, il n'était pas possible d'attraper des Pokemon sauvages, le monde était post apocalyptique.. Un ratage complet. Le seul intérêt? Vous l'aurez compris, obtenir un Pokemon Légendaire, ici Ho-oh dans Pokemon Colosseum (je n'ai joué qu'à ce jeu, même moi j'ai pas été capable de m'infliger Pokemon XD: Gale of Darkness pour obtenir Lugia!). Pour ce faire, rien de plus facile. Hum. Il suffisait, après les 50 heures de l'histoire principale, de se taper avec son équipe une succession de 50 combats d'affilée, sans s'arrêter, sans mourir. Si si. Pourquoi je me rappelle si bien cette histoire? Parce que j'ai absolument voulu finir ça avant de partir en vacances avec ma (future) femme dans les îles, alors j'ai joué non stop jusqu'au petit matin (véridique), en prévoyant de dormir dans l'avion. J'ai obtenu mon Pokemon que je me suis dépêché de transférer dans mon GBA, j'ai découvert que je suis incapable de fermer l'oeil en avion, et j'ai laissé ma console allumée sans prendre mon chargeur, ce qui fait qu'à l'arrivée, ma console était éteinte. Super.



A partir de là, j'ai moins de choses à dire. Les jeux sont plus récents, et j'ai moins d'histoires mémorables à raconter. Il y a aussi eu de nouveaux changements dans ma vie, comme le fait d'être devenu un grand et d'avoir moins de temps à passer sur mes jeux.. Enfin, disons que j'ai moins apprécié les versions Diamant et Perle. Je suis bien d'accord avec le fait que depuis les versions GBA la licence s'oriente toujours plus vers le multijoueur, et que ce jeu franchit un nouveau cap avec le WiFi et les échanges différés en ligne, mais je ne suis pas très sensible à ses arguments. J'ai peu de gens pour jouer avec moi en local, et comme je n'ai pas été intéressé jusqu'à récemment par le côté compétitif de Pokemon, je me suis concentré sur les bestioles. Et là, il faut bien l'admettre, ça ne peut être que la déception si on regarde cette génération incluse dans l'histoire de la série. Les bestioles les plus fréquentes répètent encore une fois le côté "il nous faut un oiseau, un insecte, un chien".. Et pour les Pokemon les plus évolués, il y a trop de "troisième évolution" de bestioles déjà existantes. Je parle de mon sentiment général, il y a toujours des perles comme Baudrive ou Arceus (qui reste le légendaire le plus largement distribué à mon sens, faut vraiment pas suivre la série pour pas l'avoir obtenu!).

Cette histoire m'amène deux réflexions. La première, c'est qu'on a tous sa façon d'aborder la série, et ça, c'est quand même rare, sauf dans les MMO peut-être. On peut voir Pokemon comme un jeu de collectionnite, comme un RPG, comme un jeu de combat, comme un MMO en local.. C'est assez unique, et ça me plaît. La deuxième, c'est qu'il est impossible de ne pas se fatiguer de Pokemon. Vous ne trouverez pas deux fans qui vous diront qu'ils aiment les mêmes versions. Et j'ai entendu parler de nombreux fans. Le truc, c'est que le concept est fascinant, mais le manque d'évolution du concept d'une génération à l'autre fait qu'on ne peut que se lasser un peu de la licence au bout d'un moment, pour y revenir avec plaisir un jeu plus tard!


Pokedex complet

J'ai eu une histoire très particulière avec les remakes de Or et Arent, Heart Gold et Soul Silver (les seuls pour lesquels tout le monde prononce le nom en anglais). J'ai pas vraiment joué au jeu, mais pas mal avec le PokeWalker (un podomètre lié au jeu), et c'est la version qui m'a permis d'obtenir le plus grand nombre de légendaires! Nintendo s'est complètement lâché sur ce coup! Faudra vraiment que je m'y mette à ma version Or.. Et pour ce qui est de Noir et Blanc, je suis en train d'y jouer. Mais en tout cas, j'aime beaucoup l'histoire, qui a un peu évolué pour une fois, j'aime beaucoup l'idée de n'avoir que des Pokemon originaux, et j'aime beaucoup que les combats proposent souvent un challenge plus corsé qu'avant. D'ailleurs, puisque j'ai pratiquement toutes les bestioles (réparties sur toutes mes cartouches!), j'aborde cette version sur un versant plus compétitif, à essayer de vraiment construire une équipe complémentaire, à optimiser chaque bestiole, à toutes les tester pour choisir celles qui me vont le mieux. Surtout que si il y a bien une chose qui a évolué ce coup-ci, c'est bien le système ce combat! C'est un peu différent de mes habitudes, et j'ai vraiment le sentiment de redécouvrir Pokemon, comme avec ma cartouche de Pokemon Bleu à 5 euros..

Les derniers commentaires m'ont fait penser à la vision globale que j'ai de la série. Ca n'apparaît pas dans tout ce que je viens de raconter, mais au final, que représente ce jeu de rôles répétitif fondé sur la collection, la recherche de la rareté, et la communauté? Pokemon est mon World of Warcraft à moi, c'est probablement le plus grand Massively Singleplayer Offline Role Playing Game!

Le fossile de Bowser


Voilà l'image d'un authentique fossile, celui d'une tortue ayant vécu il y a tout juste 3000 ans, découverte dans le désert australien, appelé "Meiolania Platyceps"..

Il s'agit d'un découverte de première importance dans le domaine de la playhistoire, puisqu'il s'agit du fossile de Bowser le plus ancien découvert à ce jour..

Mon top 10 de jeux iPhone

J'ai craqué. J'ai tenté de résister à l'iPhone. C'est vrai qu'on peut vivre sans. C'est juste que quand on l'a, on se demande comment on faisait avant. Surtout professionnellement, mais c'est un autre problème.

C'est très à la mode l'iPhone, et comme souvent, les gens tirent des conclusions de tendances un peu trop facilement. Je fais référence au prêt à penser actuel qui veut que l'iPhone détruira les autres consoles portables.. "Voyez monsieur madame, si les gens peuvent payer 0.99 euros un jeu, pourquoi paieraient-ils plus?"

L'iPhone est une excellente machine, et possède de bons jeux, mais attention. Ce n'est pas une console de jeux. Si si, pour aussi incroyable que cela puisse paraître.. Faut quand même pas oublier qu'il a de gros problèmes d'autonomie quand on joue avec, d'ergonomie avec son écran tactile, et de qualité du contenu proposé.. Eh ouais, il y a de bons jeux, mais si Sony ou Nintendo proposaient le même magma de jeux sur leurs machines, dont 90% sont pourris (c'est pour ça que si peu sortent du lot), on s'en moquerait et on critiquerait l'absence de contrôle qualité..

"Mais voyons, moi je joue plus sur iPhone que sur les autres portables, et je suis pas le seul, c'est une preuve que quelque chose se passe ça!".. Ok, mais les gens qui disent ça sont les mêmes qui disaient il y a cinq ans que les jeux sur DS étaient des "non jeux" (j'adore ce terme), et que le casual gaming allait tuer le jeu vidéo. Une surprise? L'iPhone est une plateforme de "jeu social" et de "casual gaming", de "snack gaming".. Autrement dit, les gens qui s'extasient de cette façon sur l'iPhone seront probablement ses plus grands détracteurs dans quelques temps. Ici, on essaie de prendre un peu de recul..

Ceci mis à part, je persiste, il existe de très bons jeux sur iPhone, que l'on découvre plus que sur toute autre plateforme grâce au bouche à oreille. J'ai eu du mal à en sélectionner 10, parce qu'il y a plus de 10 bons jeux sur iPhone, et j'ai surtout essayé de privilégier les jeux qui n'existent que sur iPhone, ou qui tirent le meilleur profit du design de la machine. J'entends par là que ces jeux doivent pratiquement pouvoir se jouer à un doigt (puisqu'on peut être amené à faire autre chose quand on utilise un téléphone), ou pouvoir se jouer par petits bouts par exemple. On va faire comme dans tout bon "Top", on va partir du 10 et remonter au 1..


Ce jeu est un "rail shooter", ce qui veut dire qu'on ne contrôle pas directement son personnage, et qu'on tire sur les ennemis qui apparaissent à l'écran. Si je mets ce jeu dans le classement, même si c'est un des plus vieux jeux de tir pour iPhone, c'est parce que le concept de rail shooter me semble le seul adapté. Call of Duty n'est pas intéressant à mon sens, les contrôles de la vue et de la direction ne sont pas adaptés à l'écran tactile. Non seulement on est pas précis, mais en plus on a ses doigts partout sur l'écran, c'est pas pratique. Et si je n'ai pas mis Resident Evil 4 ou Dead Space, c'est parce qu'ils n'arrivent pas à retranscrire avec les graphismes de l'iPhone l'ambiance du jeu original. Metal Gear Solid Touch par contre est bien réalisé, ses contrôles adaptés à l'iPhone, et j'aime bien l'ambiance de cette série, surtout qu'il s'appuie sur l'univers du 4 et son vieux Snake que j'aime tout particulièrement..


Là je commence une série de trois jeux qui ne sont pas exclusifs à l'iPhone, mais qui sont très adaptés à la machine, et trop bien pour être oubliés de toute façon. Crystal Defenders est un Tower Defense Game, un jeu dans lequel on construit ses défenses (tours ou pas d'ailleurs) pour combattre des vagues d'ennemis qui défilent. C'est un jeu dans l'univers de Final Fantasy, et plus particulièrement d'Ivalice (faudra en parler un jour).. Le jeu est bien pensé, complexe, jouable.. Bien sûr, il y a pas mal de Final Fantasy sur iPhone, qui sont des remakes des premiers épisodes, ils sont pas mal, mais franchement, ils ne sont pas designés à la base pour un téléphone contrairement à ce jeu, c'est pour ça que je les ai pas retenus..


Là.. Rien à dire je pense, ce jeu est connu, non? Un excellent Tower Defense, encore une fois, avec pour cadre un jardin défendu par des plantes et attaqué par.. des zombies. Peu importe la plateforme, c'est un crime de passer à côté. J'ai juste été déçu par la mise à jour qui a modifié le zombie de M. Jackson façon "Thriller".. Il était présent dans la première version du jeu, mais disons.. qu'ils ont vaguement dû oublier de demander la permission.. Je leur pardonne. Sinon, le jeu manque peut-être de "rejouabilité" comme on dit, mais je pinaille..


Encore une fois, besoin de dire quoi que ce soit? Civilization est une série de stratégie au tour par tour qui vous fait suivre une civilisation au travers des âges.. C'est à l'origine une série PC, et Civilization 4 est probablement un de mes 4 ou 5 jeux préférés. Mais avec cette version, les créateurs ont tenté de porter le concept sur console et mobile. Ca donne un jeu plus léger, mais passionnant. J'ai été un peu déçu par la version consoles de "Civ Rev", comme beaucoup, et je n'ai pas encore assez joué à cette version mobile, mais elle est de l'avis général meilleure, peut-être même meilleure que la version DS, et très adaptée, encore une fois, aussi bien à l'interface qu'au type de jeu sur iPhone. Ce qui est terrible avec Civilization, c'est le côté "encore un tour et j'arrête" qui fait durer les parties des heures..


Alors là, je vais faire hurler. Voilà LA série emblématique de l'iPhone, dont la dernière version (car il y a des tas de spin-offs) vient de dépasser les 10 millions de téléchargements, et j'ose ne pas la mettre dans mon "Top 5"? Je vais m'expliquer.. Dans Angry Birds, on utilise son doigt pour tendre une fronde avec laquelle on lance un oiseau pour détruire des cochons, protégés de différentes façons. Ce qui m'embête c'est le côté "die and retry" imposé par les puzzles les plus corsés, on est obligé de réessayer des dizaines de fois certains stages, et je trouve ça lassant sur iPhone. Si je joue sur cette machine, c'est pas pour refaire le même niveau à chaque fois que je le branche tout au long d'une même journée.. Ca reste un très bon jeu, très bien fini, et qui fait honneur aux jeux à O.99 euros! Pour ce prix le contenu, la qualité, et le nombre de mises à jour est fascinant. Il reste d'ailleurs semaine après semaine dans le top des jeux les mieux vendus..


J'ai été très agréablement surpris par ce RPG de Square Enix (qui font les Final Fantasy aussi, et les Dragon Quest). Ils ont pigé le type de jeu de rôles qu'on peut adapter à un iPhone: ce qu'on appelle un Dungeon Crawler. On y explore des donjons, on y combat, on y améliore son équipement et ses personnages. Mais pas beaucoup plus. Le concept reste maîtrisé et suffisamment répétitif pour être adapté à l'iPhone. Je n'y ai pas encore assez joué peut-être, mais il me semble très soigné, même les personnages sont intéressants. J'ai juste peur que, comme beaucoup de jeux iPhone, il ait une durée de vie un peu limite.. Et de toute façon, il est clair que la profondeur de jeu est bien plus limitée que disons.. même un dungeon crawler basique sur DS: on ne gère que deux persos, et pour chacun, uniquement leur arme, armure et anneau. Mais c'est tant mieux. Si je veux un jeu complexe, je joue pas sur iPhone. C'est pour ça que les Final Fantasy, tout comme un jeu comme Eternal Legacy sont maladroits, il ne faut pas proposer des expériences trop ambitieuses sur iPhone..


Alors là, on entre dans du lourd. Ce jeu est un jeu de réflexion dans lequel on coupe des cordes pour faire tomber des bonbons dans la gueule d'une grenouille. Déjà, le pitch tient dans une phrase, c'est qu'il est bon, paraît-il. Si ce jeu de réflexion est si bien, c'est parce qu'il fait partie des jeux si rares qui ne pourraient tout simplement pas être réalisés autrement que sur iPhone. Il faut couper les cordes avec ses doigts, donc ça ne peut être réalisé qu'avec une interface tactile, et comme ce jeu utilise le "multi touch" (capacité à gérer différents appuis simultanés) spécifique aux écrans Apple, ni la DS ni quelqu'un d'autre ne pourrait proposer ça. En plus, ce jeu est très bien designé, les puzzles sont accessibles, laissent une mini part à la chance qui vous permet de réaliser de beaux coups qui vous surprennent vous-même, on n'est pas comme dans Angry Birds dans un jeu de stratégie rigide dans lequel il n'existe finalement qu'une façon de résoudre un puzzle. Je recommande chaudement. Ce jeu est d'ailleurs la première application à recevoir un prix à la prestigieuse BAFTA (British Academy of Film and Television Arts). Il n'a rien gagné de moins que le titre de meilleur jeu portable!


Là on dépasse tout. Ce jeu est complètement unique, il faut l'entendre pour le croire! C'est un jeu qui se joue uniquement à l'oreille! Rien n'est affiché à l'écran, d'autre que les commandes pour se diriger. On joue uniquement avec les écouteurs, et on se laisse guider par le merveilleux travail réalisé sur le son pour éviter les monstres qui dorment dans le noir et retrouver les objets que l'on guette grâce à leur musique. Si on fait un peu trop de bruit.. les monstres nous courent après, et il faut accélérer en tapant pied droit/ pied gauche en alternance, sans aller trop vite et trébucher!! Super stressant, unique, très immersif, et.. un plongeon dans le monde du vaudou.. Une pépite, qu'il faut essayer pour réussir à la comprendre..


Un jeu ahurissant, et modeste. Un jeu réalisé avec le moteur Unreal Engine, qui permet de produire les plus beaux jeux PC et consoles de ces dernières années (ok, tout se ressemble un peu sous Unreal, et ok, le MT Framework se défend très bien, mais quand même). Ca représente en soi un prouesse, et ça ne donne rien de moins que le plus beau jeu de la machine. Mais c'est aussi un jeu très modeste dans son concept, puisqu'il réussit à proposer une expérience simple et accessible (même si elle reste très riche). Il s'agit de combattre en tapant en rythme sur l'écran (pour éviter les coups, réaliser des combos d'attaques..), et progresser combat après combat pour accomplir son destin.. qui est à chaque fois de venger son père, que l'on incarnait dans la partie précédente. On suit ainsi de nombreuses générations d'une même famille au fur et à mesure des parties, et c'est une parfaite excuse pour pousser le joueur à refaire les mêmes combats encore et encore, et s'améliorer peu à peu jusqu'à pouvoir débloquer la vraie fin du jeu. Voilà un jeu qui ne cherche pas à s'imposer des ambitions épiques et déraisonnables pour la plateforme, surtout qu'on y cherche des expériences simples et que l'on peut reprendre sans risque de se sentir perdu après une longue pause. Les jeunes appellent ça un "must have". Ce jeu a, selon la légende, été pensé à l'origine pour Kinect. En tout cas, c'est tout à fait le genre d'expérience que propose un bon jeu Wii, comme par exemple le très bon Dragon Quest Swords. Encore un jeu oublié parce que sorti sur Wii, et qui fait mieux de Infinity Blade.. sauf qu'il ne propose pas de graphismes aussi alléchants..


Voilà mon jeu préféré sur iPhone, même si cela peut sembler curieux. Il s'agit d'un RPG complexe, mais tellement bien designé qu'il me permet de ne pas me contredire! Il permet d'incarner une équipe de développement de jeux vidéo des années 80 jusqu'à nos jours, de gérer son staff, de créer des jeux pour lesquels on décide tout (titre, genre, mais.. on ne crée pas le jeu lui-même bien sûr!), et de tenter de survire dans cette industrie! On est souvent confronté à des choix cornéliens! Doit-on par exemple tenter de nouvelles licences, ou faire des suites à foison? Il semble même possible de finir par se lancer dans la création d'une console (à vérifier)! Mais comme l'action est répétitive, on est jamais perdu (on progresse et on a accès à de plus en plus de possibilités au fur et à mesure que le studio grandit, mais on gère toujours une équipe de créateurs, et on crée toujours des jeux). C'est une expérience unique, qui permet de simuler le processus de création des jeux vidéo, et de mieux comprendre les difficultés des développeurs et des éditeurs que l'on critique parfois un peu facilement (on réclame de nouvelles licences, pour reprendre l'exemple cité plus haut, mais pour un studio un peu fragile, il est moins risqué de faire une suite!). Ce jeu a en plus un petit côté parodie de l'histoire du média sur ces vingt dernières années.. Facile d'imaginer que je vais être conquis!!

Warning: Here Comes A New Challenger!

Attention, il va arriver dans les jours prochains un jeu capable de déloger Game Dev Story de son podium. Il s'agit de la version iPhone d'un excellent jeu iPad, Superbrothers: Sword and Sworcery EP, qui mélange jeu d'aventure à l'ancienne (aussi appelé point and click), musiques chip tunes et graphismes 8 bits rétro, avec une réflexion sur internet ou au moins son intégration au coeur du gameplay, si j'ai bien pigé le truc.. N'étant pas un heureux possesseur d'iPad, je ne peux qu'attendre fébrilement pour le moment.. Stay Tuned!

Actu!

Et voilà une bonne action pour le Japon: Frog Minutes, une simulation d'élevage de grenouilles exotiques, signé Grasshopper, le studio déjanté de jeux comme Killer 7 ou No More Heroes! De quoi intriguer! Les profits seront reversés à la Croix Rouge pour le Japon!

Oh! Et.. faut me dire si j'ai raté une super app!

Sources: Fingergaming