Une erreur est survenue dans ce gadget

Mes Goodies Nintendo



Je pense que c'est une évidence, et j'assume: je préfère Nintendo aux autres éditeurs. Eh oui. C'est normal, j'ai grandit avec. Ca fait un moment maintenant qu'il ne fait plus bon annoncer en société qu'on préfère Nintendo.. Enfin bref, c'est pour ça que le plus grand nombre de mes goodies vient de Nintendo. La plupart vient d'ailleurs du Club Nintendo. Encore une chose dont personne ne parle, alors qu'ils proposent des objets vraiment bien! Les gens ont parlé pendant des années du Club Nintendo japonais et de ses goodies fabuleux, et quand on a la même chose qui arrive en Europe, tout le monde l'oublie!

Allez, les voilà détaillés, de l'avant vers l'arrière: un tapis d'exercice Wii Fit, des raquettes de plage Wii Sports, un frisbee Kirby, et dessous un cerf-volant Mario.

Ensuite, de droite à gauche sur la ligne suivante: un bracelet Nintendo, une montre "Holidays 2007" Xbox 360, une peluche Pikmin, des figurines Zelda Spirit Tracks, un jeu de cartes Hanafuda Mario, des figurines Yoshi et Pokemon Or et Argent

Et enfin tout derrière: un jeu d'échecs Mario, un Sackboy, un CD de musiques d'Animal Crossing, une casquette Mario, un Psykokwak, et un "poster" Zelda NES en coton. Il manque mon exemplaire de Game & Watch Collection sur DS, et mon CD de musiques Zelda Ocarina of Time qui arrive!

PS: Je réalise qu'il manque des choses: nombre de posters, un torchon "Leçons de Cuisine", un casquette et des T-shirts genre Fallout 3 ou Animal Crossing (fait main par madame!)..

Reality? This is for losers!

Tout est dit. Je sais pas comment je vais faire, mais ce poster aussi j'en aurai besoin dans mon sous-sol..

Le DSiWare


Il fallait que j'en parle avant qu'il ne soit trop tard! Tout le monde a tellement dit de mal du DSi Ware que je me sens obligé d'en dire un mot, au moment de la mise à jour de la 3DS, qui va permettre aux joueurs d'accéder à leurs jeux DSi Ware sur 3DS, et au service de perdurer un temps..

Il y a de bons jeux sur DSi Ware, le gros problème, c'est que personne ne sait qu'ils existent. Nintendo n'en fait aucune promotion, et les journalistes s'en désintéressent.. Ce qui est un comble quand on sait que c'est sur ce service que Nintendo a proposé le plus de jeux dématérialisés, en toute discrétion, parmi lesquels de vraies pépites très innovantes, alors qu'on reproche à la firme de se reposer sur ses lauriers et ses vieilles licences.. Je vais faire un petit top des meilleurs jeux, et lister ma collection..

Collection DSi Ware: (74)

16 Shot! Shooting Watch
3D Space Tank
AlphaBounce
Army Defender
Art Academy Premier Semestre
Art Academy Second Semestre
Aura-Aura Climber
Birds and Bombs
BoxLife
Castle of Magic
Code
Contes en Boîte
Dark Void Zéro
Dictionnaire 6 en 1
Dodogo!
DodoGo! Robo
Dragon Quest Wars
Dracula
Dragon's Lair
Extreme Hangman
Face Pilot
Faceez
Flight Control
Flipper
Flipnote Studio
Game & Watch Ball
Game & Watch Chef
Game & Watch Donkey Kong Jr.
Game & Watch Flagman
Game & Watch Helmet
Game & Watch Judge
Game & Watch Manhole
Game & Watch Mario's Cement Factory
Game & Watch Vermin
Globulos Party
Glow Artisan
Intersect
KuBos
Legends of Exidia
Metal Torrent
Mighty Flip Champs!
Mighty Milky Way
Mixed Messages
Nemrem
Photo Dojo
Picopict
Pinball Pulse
Pop Island Paperfield
Pop+ Solo
Prehistorik Man
Primrose
Rayman
Reflect Missile
Rytmik
Shantae: Risky's Revenge
Snakenoid
Soul of Darkness
Space Ace
Spin Six
Starship Patrol
Sudoku 150! For Challengers
Sujin Taisen
System Flaw: Recruit
Une pause avec... Puzzle League
Une pause avec... Entraînement cérébral: Littéraire
Une pause avec.. Entraînement cérébral: Scientifique
Viking Invasion
Wakugumi
Wario Ware: Snapped!
Zenonia
Zoonies: Escape from Makatu Kiloo

Top 10 des jeux DSiWare:

10: Box Life:

Voilà mon préféré parmi une série de jeux indépendants édités par Nintendo, la série Art Style, qui regroupe des jeux de réflexion qui cherchent à habiller un concept original avec une identité visuelle forte et des musiques marquantesvdans la veine des Chip Tunes, dont j'avais déjà un peu parlé.. On trouve aussi les excellents Code, Picopict, Kubos, Intersect, et d'autres jeux sur Wii Ware, mais c'est une autre histoire.. Un des bons exemples de la créativité de Nintendo sur DSiWare, à qui on reproche assez de se reposer sur ses vieilles licences!

9: Starship Patrol:

Il s'agit d'un Tower Defense, un jeu dans lequel on doit se défendre contre des vagues d'ennemis successives. Il fait partie d'un autre groupe de jeux de réflexion ou d'arcade très originaux et très réussis, édités par Nintendo, qui sont un autre bon exemple de la créativité de la firme sur ce service, créativité qui n'a été mise en avant ni par les journalistes, ni par Nintendo! On trouve aussi les très bons Reflect Missile, Wakugumi, Spin Six, Aura-Aura Climber, le curieux Photo Dojo, dans lequel on se prend en photo avec la caméra de la DSi pour ensuite jouer dans un jeu de combat avec soi même ou ses amis comme personnages, ou encore l'excellent Art Academy dans lequel on apprend à dessiner (tellement réussi qu'il est devenu ensuite un jeu vendu en boîte)!

8: Game & Watch:

Même si il n'a pas de Console Virtuelle, le DSiWare propose quelques jeux rétro qui valent le coup. Les Game & Watch sont les plus mémorables pour moi, puisque ces jeux proposés à l'origine sur écrans à cristaux liquides, dans des machines à deux écrans pour certains d'entre eux, sont un peu les ancêtres de la DS! Mais on trouve aussi Rayman, Prehistorik Man, Dragon's Lair et Space Ace!

7: Dark Void Zero:

Un jeu au destin amusant, utilisé principalement comme outil promotionnel pour Dark Void sorti sur consoles de salon, et qui s'est révélé au final plus mémorable que sa contrepartie à 30 millions de dollars.. Il s'agit d'un jeu de tir en 2D, qui se veut être le jeu de NES des années 80 dont aurait été tiré Dark Void en 2008. Sauf que ce jeu n'a jamais existé. Capcom est allé assez loin dans le délire en proposant une jaquette pour le prétendu Dark Void Zero d'origine..

6: Alt Play: Jason Rohrer Anthology:

J'ai déjà parlé de ce jeu ici, je dirai juste que le DSiWare est aussi un bon endroit pour trouver des jeux indépendants, primés aux Independant Games Festival comme Primrose (toujours de Rohrer) ou encore Glow Artisan.

5: Electroplankton:

Voilà un programme interactif magnifique, dans la veine presque "artistique" que les jeux de Jason Rohrer. Il a été présenté à l'origine lors de la première apparition publique de la DS, par un musicien qui a développé ce programme pour proposer 9 expériences musicales. Dans chacune, on manipule un Plankton qui produit des sons. Ce jeu a été proposé en morceaux sur DSiWare, comme 9 applications différentes. C'est un peu le devenir d'autres jeux comme "Faites de la Magie", "42 jeux indémodables", ou le fameux "Programme d'entraînement cérébral" de ce bon vieux Kawashima, qui ont été recyclés en petits morceaux sur DSiWare.

4: Globulos Party:

J'ai modifié mon top pour mettre ce jeu à cette place, qu'il mérite, honte à moi de l'avoir oublié. C'est une sorte de "party game" parfaitement adapté à la DS, un jeu qui reprend le principe de base du billard, sauf que tout le monde joue en même temps! Chaque camp dirige trois Globulos qu'il décide de lancer selon une certaine direction et avec une certaine vitesse, et une fois lancés, les Globulos suivent les lois de la physique! Et ce principe très simple est utilisé à diverses fins: faire tomber le roi de l'équipe adverse, éviter des trous crées par des bombes laissées par les Globulos ennemis sur leur passage, ou jouer au foot ou au rugby pour amener un ballon dans les buts du camp opposé! Et il existe même un mode deux joueurs. Je me demande encore comment toute ce contenu est rentré dans un jeu DSiWare.. Cette richesse s'explique sûrement par le fait que le jeu était à l'origine prévu pour sortir en "boîte", un peu comme DodoGo! ou autres, qui sont étonnement travaillés pour de "petits" jeux dématérialisés..

3: Zenonia:

Un excellent Action RPG, bien complet à souhait, disponible aussi sur iPhone/iPod. Un jeu qui fait plaisir à voir, et qui montre ce qu'aurait pu être le DSiWare si les éditeurs s'y étaient intéressé, ou ce que pourrait devenir l'eShop pour la 3DS: une plateforme pour que les joueurs aient accès sur 3DS aux applications dispo sur iPhone, avec des contrôles qui rendent les jeux jouables! D'autres jeux sont dispo sur les deux plateformes, comme le très bon Flight Control, les jeux de Jason Rohrer, Dracula, Plants VS Zombies..

2: Shantae: Risky's Revenge:

L'un des rares jeux à avoir fait parler de lui sur DSiWare. Un jeu de plateforme très complet, la suite d'un jeu de GameBoy qui sortira peut-être sur la Console Virtuelle 3DS.. La particularité de ce jeu est de proposer une progression à la Metroid, ou à la Castlevania: on doit découvrir peu à peu des compétences pour explorer de plus en plus de zones du monde jusque là inacessibles..

1: Flipnote Studio:

Probablement le meilleur jeu DSiWare, celui qui justifie à lui seul le service. Un programme qui vous permet de créer vos propres petits dessins animés et de les partager. Disponible gratuitement, son seul problème est de ne pas être compatible 3DS! Mais faut pas s'en faire, Nintendo a déjà annoncé une suite dédiée à la 3DS!

Les Rogue Likes

Qu'est-ce qu'un Rogue Like? Un genre de jeu fascinant, un des styles de jeu qui me convient le mieux, un des types de jeux que j'achète les yeux fermés. Cela semble une sous catégorie obscure? Ca l'est en partie, mais tous les joueurs vont probablement se rendre compte que, les Rogue Likes, c'est comme pour Mr Jourdain, tout le monde y a déjà joué sans s'en rendre compte!

Comment définir un Rogue Like? Je dirais qu'il s'agit d'un jeu de rôles, classiquement au tour par tour, mais qui existe aussi avec des combats en temps réel, qui fait explorer au joueur des donjons générés aléatoirement, et dans lequel il doit améliorer son équipement, et survivre le plus longtemps possible, car lorsque l'on meurt dans un Rogue Like, on recommence à zéro, sans rien, et sans sauvegarde possible de sa progression. Il s'agit là de la définition de Rogue et des jeux purs et durs de la catégorie, mais on trouve de nombreuses variantes, souvent moins punitives, parfois plus intéressantes..

Ce qui est curieux dans le destin des Rogue Likes, c'est qu'ils sont apparus au début des années 80 dans les campus US, développés par des étudiants, sous forme de logiciels libres, et qu'ils ont continué à évoluer, à être développés sur 20 ans! Mais c'est aujourd'hui chez des développeurs japonais que l'on voit les nouvelles variantes et les nouveaux jeux sortir. Pourquoi ça? A mon sens, c'est lié à l'histoire que j'avais déjà racontée sur les différences de concepts entre développeurs US et japonais. Dans la philosophie de design US, il faut "fluidifier" l'expérience de jeu, il est hors de question de frustrer le joueur. Un Rogue Like est frustrant, mais c'est un de ses attraits. Si si. Ces jeux sont imprévisibles avec un nombre de possibilités presque infinies, et ils sont difficiles: si on perd, on perd tout. C'est pour ça que chaque décision compte, et c'est ce qui rend ces jeux "réalistes". Et c'est leur intérêt.

Je vais raconter quelques jeux emblématiques du genre pour traduire tout ce que je raconte là et qui est un peu théorique, et surtout, ce que j'annonçais au début va devenir clair: presque tout le monde a joué à un Rogue Like sous une forme ou une autre un jour, et certains jeux mal compris vont prendre une autre dimension..

Rogue et NetHack:

Le jeu fondateur du genre est Rogue, NetHack en est un cousin proche, peut-être le plus connu. Rogue date du début des années 80, a été développé comme un logiciel libre par des étudiants de campus US, et a évolué au fil des années. On estime que ce jeu a suivi un cycle de développement de vingt ans au final, vu les ajouts successifs qui ont été faits! Il colle bien évidemment à la définition proposée plus haut, mais ce qui fait sa particularité par rapport aux dérivés de la formule qui cherchent à la rendre plus accessible au joueurs, c'est que ce jeu est sans concession. Les graphismes de base par exemple sont des symboles de clavier, le personnage principal est représenté par un @, et c'est tout! Quand on commence à comprendre le jeu, on a l'impression de décoder la Matrix!

Et ce qui fait la puissance de ce jeu, qu'il a acquise au fur et à mesure des additions qui ont été faites, c'est la variété des situations possibles. Il est impossible de décrire la totalité des éventualités, ce jeu représente le plus pur exemple du fantasme de jeu "bac à sable" ou "gameplay émergent" qui existe. Tout peut arriver, les situations sont infinies. Quelques exemples? Attention à la potion de lévitation qu'on peut être amené à utiliser pour éviter les obstacles. Si le flacon est maudit, sa durée est infinie, et il n'est plus possible de ramasser des objets par terre, vous risquez de mourir de faim rapidement sans pouvoir attraper de nourriture.. Et sinon, une astuce pour acquérir des compétences spéciales? Buvez une potion pour vous transformer en une bestiole qui mange du métal, mangez des anneaux magiques, et revenez à votre forme originelle: vous possédez les attributs de ces anneaux! On pourrait continuer comme ça toute la journée.

En parlant des astuces, aussi appelées "spoilers", il faut savoir qu'il semblerait que ce terme ait été inventé ce type de jeu à l'origine, puisqu'ils font partie intégrante du jeu. Le jeu est maintenant devenu tellement complexe que la barrière d'entrée est très haute, et que les spoilers sont nécessaires pour réussir à commencer. Rogue est disponible comme NetHack sur iPhone, et NetHack est dispo en téléchargement libre, gratuit, et sans risque, à cette adresse (pour une poignée de Mo!).

Diablo et Torchlight:

Qu'est-ce que Diablo sinon un jeu d'exploration de donjons aléatoires, avec quête d'objets? Et en mode de difficulté maximum, le jeu rajoute la "permadeath" (mort permanente), et se transforme en Rogue Like! La seule chose qui lui manque, c'est la richesse d'interaction avec l'environnement, les objets, et les monstres. Et les créateurs originaux de Diablo ont proposé en téléchargement sur Steam Torchlight, une sorte de Diablo plus léger, qui possède une petite case à cocher dans les options pour mettre en place la "permadeath".

Voyez, avec le nombre de personnes qui ont joué à ces jeux, je suis certain que plein de joueurs aiment sans le savoir les Rogue Likes! Et pour ceux qui ne connaissent pas, Torchlight en mode facile avec la permadeath enclenchée est un excellent moyen de s'initier à la logique d'un Rogue Like. Et en poussant le bouchon un peu loin, tous les MMO comme World of Warcraft suivent la même logique, sans la notion de mort permanente. Cela réduit un Rogue Like à un "Dungeon Crawler" (exploration de donjons), mais dans une certaine mesure, c'est approprié. C'est juste qu'on perd tout le côté unique des Rogue Likes: la tension créée par la "mort définitive" qui peut arriver à chaque pas.

La série des Mystery Dungeon:

Probablement ma série préférée, créée par Chunsoft, dont la sous série emblématique est celle de Shiren The Wanderer. C'est une série de Rogue Likes proche du concept original, un peu moins riche du point de vue des interactions possibles, mais la version DS au moins (reprise de la version Super Nintendo) propose une idée très originale. Même si on perd tout à chaque défaite, et qu'on repart du début, certaines interactions avec le monde sont conservées, et le monde se trouve modifié par les choix du joueur. Il faut choisir si on souhaite aider ou pas certains personnages, qui deviendront ou pas utiles par la suite, par exemple. Le jeu DS doit encore être disponible sur Amazon ou autre..

Et une autre sous série très connue, utile pour les débutants, est la série des Pokemon Mystery Dungeon. Un série sans grande difficulté, ce qui ne colle pas vraiment avec le concept, mais une bonne introduction pour les joueurs sans grande expérience, ou les fans de Pokemon..

Demon's Souls:

Le jeu qui a tout compris, mais qui n'est pas toujours compris.. On dit que la malédiction des Rogue Likes, c'est que si on cherche à les vendre, ils ne marchent pas, mais en freeware, ils ont du succès. Ce jeu a bien marché, et va devenir une série. Il est arrivé au bon moment sur PS3. Pourquoi ce jeu n'est-il pas toujours compris? Parce que la majorité des joueurs n'a pas compris qu'il était dans la veine de Rogue, et donc n'a pas compris son concept sans concession et sa grande difficulté. Pas mal de gens ont vu la possibilité de tout perdre comme une erreur de design, alors que tout est là! Un de mes jeux préférés de cette génération de consoles, l'un des rares Rogue Likes vraiment beau, et un des rares qui se joue en temps réel, ce qui modernise le concept.

Autres jeux:

Il existe aussi quelques autres exemples, avec de jeux qui reprennent plus ou moins certains aspects des Rogues Likes, comme Dead Rising ou Fallout New Vegas en mode hard par exemple.. Et l'un des Rogue Likes les plus récents, très original et au titre improbable est sorti fin 2010 sur PSP, il s'agit de Z.H.P.: Unlosing Ranger VS Darkdeath Evilman!!

Le concept de l'Ile Wuhu

A l'occasion de la sortie de Pilotwings Resort, j'ai envie de te parler d'une chose que l'on oublie souvent mon p'ti Lou. Qu'y a-t-il derrière ce jeu? Une île, sur laquelle se déroulent les activités. Mais ce n'est pas la première fois que l'on visite ce caillou. Miyamoto expliquait dans un récent Iwata Asks (voir Sources) le "concept de l'île", le concept d'une île à la forte identité, qui serait réutilisable, et qui permettrait au joueur de se sentir en terrain connu dans chaque nouveau jeu, même si elle serait explorée de façon différente.

Eh oui, pas mal de gens se plaignent de l'abandon par Nintendo de personnages avec une forte identité dans leurs derniers jeux: par exemple l'abandon des personnages de Pilotwings remplacés par des Miis, ou l'abandon des personnages de Nintendo dans le dernier Wii Party, qui remplace plus ou moins Mario Party. C'est comme si le caractère du jeu était apporté par l'île à la place, cette île que l'on connaît et que l'on revisite avec plaisir.

Une petite digression, mais je les aime bien ces Miis, on s'implique autrement dans le jeu avec un avatar sympa, plutôt qu'avec des personnages aussi peu charismatiques que les héros de Pilotwings 64 (qui sont finalement pas si loin que ça des Miis!). Les Miis sont un peu comme un éditeur de personnages, et vu les possibilités et les Miis incroyables que font les gens, on peut créer des trucs sympa! C'est curieux que tout le monde veuille des éditeurs de personnages partout, mais que là ça pose un problème..

Revenons à l'île de Pilotwings Resort, l'île Wuhu, qui a déjà été utillisée dans Wii Fit et Wii Sports Resort, mais qui a subi quelques modifications à chaque jeu. C'est bien sur cette île qu'on se balade en faisant du jogging dans Wii Fit, et c'est un peu partout sur l'île que se passent les épreuves de Wii Sports Resort. Et bien cette île est bien plus vieille que ce que l'on croit!

Miyamoto a avoué que ce "concept de l'île" lui traînait dans la tête depuis un moment, et bien on la retrouve déjà dans Mario Sunshine sur GameCube! Le jeu a été décrié, en partie à juste titre, mais il ne faut pas l'oublier, ne serait-ce que pour la première apparition de l'île Wuhu, sous le nom à l'époque de Delfino Island, clin d'oeil au nom de code du GameCube, le Project Dolphin..

La place principale de l'île Delfino, le "Hub" de Mario Sunshine,
ressemble étrangement au village de l'île Wuhu!

Sources: Iwata Asks

La vraie légende de Zelda


Les civilisations sont fondées sur des mythes. Celui du bonheur est un de ceux qui ont probablement inspiré tous les peuples, mais en particulier notre civilisation occidentale. Et les poètes ont cherché à expliquer pourquoi ce bonheur, si convoité, n'était jamais ou quasiment jamais atteint sur Terre de notre vivant. C'est ainsi qu'Homère et Hésiode ont inventé l'idée de l'Age d'Or, dans lequel vivait la Race d'Or. Et c'est après que Pandore a ouvert la boîte contenant les maux de l'Humanité que cette Race a cédé la place à la Race d'Argent, puis de Bronze, suivie de la Race des Héros, et de celle de Fer dans laquelle nous vivons, et qui souffre tous les maux.

Cette utopie en a inspiré au moins une autre, celle du Paradis Terrestre de l'Ancien Testament, duquel Adam et Eve ont été chassés après qu'Eve a croqué dans la pomme, bien évidemment. Mais cela n'a pas empêché les chrétiens d'être convaincus que le Paradis Terrestre existait encore, et qu'on pourrait peut-être y accéder. Christophe Colomb fut d'ailleurs convaincu de l'avoir atteint en découvrant les Amériques.


La Légende de Zelda fait référence à ce mythe, avec les trois déesses qui créent le monde comme Dieu, et laissent une relique de leur passage, la Triforce, qui sera conservée dans la Terre d'Or, un lieu que Link devra libérer de l'emprise de Ganon dans l'épisode The Legend of Zelda: A Link To The Past.

Selon ses dires, Miyamoto a créé le premier Zelda en souvenir de ses promenades dans les forêts de son enfance. Mais il l'a surtout créé en s'inspirant du monde occidental, comme Dragon Quest s'est inspiré de Donjons et Dragons. C'était très à la mode, car très exotique dans les années 80 au Japon. Et il a bien sûr distillé dans son jeu des références à notre culture et à nos mythes, dont celui de l'Age d'Or.

Mais, allez, pour faire un peu de freudisme de comptoir, on pourrait se laisser aller à dire qu'il aurait pu s'inspirer d'autres mythes, mais que c'est celui de l'Age d'Or qu'il a choisi lorsqu'il a voulu créer un jeu évoquant son enfance.. Voilà de quoi jouer autrement au remake d'Ocarina of Time sur 3DS!

Les curiosités de la semaine #3

Sans commentaire. Entre la Peugeot 206 Xbox 360 qui fait bien pitié, et les stylets Barbie qui montrent que la DS est devenue un "accessoire" tellement commun qu'on peut proposer des produits dérivés dans des boules à 2 euro au supermarché, on est pas loin d'avoir tout vu, pour de bon!


Petite histoire des First Person Shooters


Les jeux de tir en vue subjective ont le vent en poupe. C'est le nouveau genre phare de l'industrie, celui qui se vend et qui porte les innovations.. On a même des séries passent à la 3D en devenant un sorte de FPS comme Metroid et sa trilogie Metroid Prime, ou Fallout avec son troisième épisode..

Ces jeux ont pour ancêtre les jeux de tir en 2D mon p'ti Lou, à mon sens. On les appelait shoot'em up, des jeux d'avions ou de vaisseaux spatiaux, de vue de profil ou à défilement vertical. Il faut croire que les joueurs ont de tout temps aimé détruire tout ce qui bouge.. Un exemple? Le fameux Space Invaders, ultra populaire en arcade, il a entraîné des myriades de clones et de dérivés, jusqu'au moment où le genre a tourné en rond, s'est senti obligé de se jeter dans la course à la difficulté, et a abouti à des chefs d'oeuvres comme Ikaruga, mais s'est aliéné la majorité des joueurs..

Je sais pas pourquoi, mais j'ai pas de souvenir particulier de bons shoot à l'époque des consoles en 2D, hormis Space Invaders lors de ma période Atari 2600. Je crois que dans mon enfance les jeux vidéo étaient pour moi des jeux d'aventure, et que je ne trouvais aucun intérêt à apprendre par coeur un jeu de shoot pour progresser à la dure. J'ai changé depuis.. C'est pour ça que je découvre tous ces jeux avec la Console Virtuelle, avec plaisir.

Les First Person Shooters ont fait quelque chose pour moi: ils font partie des rares types de jeux qui ont justifié la 3D à mon goût, avec les jeux de voiture. Les jeux de rôles ou de combat n'en avaient pas vraiment besoin, mais eux si. Je suis sinon resté plutôt imperméable au genre pendant longtemps, parce que j'ai toujours été un joueur console, et que les FPS ont longtemps été une histoire de joueurs PC. Steam (le service de téléchargement en ligne sur PC) m'a un peu changé, mais je déteste ne pas savoir si un jeu fonctionnera sur ma machine, et c'est pour ça que je joue peu sur PC.. Mais c'est une autre histoire.

Les FPS sont nés avec Doom, le jeu fondateur, qui a posé les bases de la première génération de FPS, et qui permet d'en tirer une vraie définition. On pourrait discuter en faisant les malins que Catacomb Abyss 3D était le premier FPS, et que Wolfenstein a précédé Doom, mais c'est comme pour Super Mario Bros. Il a existé des jeux du même type avant, mais ce sont ceux-là qui ont influencé le genre. La définition est celle d'un jeu de tir en vue subjective, dans un environnement plus ou moins ouvert, qu'on explore, et dans lequel on élimine des adversaires au comportement "autonome". Cette définition éloigne le genre des anciens jeux de tir, dans lequels la perspective était bien entendu différente, on suivait un chemin défini, et dans lesquels on était confrontés à des obstacles physiques ou des adversaires qui suivaient des scripts, des "patterns" immuables.

Doom plaçait le joueur dans un monde terrifiant, dans lequel on survivait à coup de shotgun. Les stages laissaient le joueur libre d'explorer de grandes salles qui se succédaient, sans vrai scénario, et avec pas mal de passages secrets. Je vais en faire hurler beaucoup, mais j'ai découvert Doom sur Super Nintendo, et cette version reste un très bon souvenir pour moi. Je n'oublirai jamais les hurlements des monstres. Et parlons-en des monstres. Puisqu'il n'était pas possible de créer une "intelligence artificielle" un minimum crédible à l'époque, leur seule obsession était de nous courir dessus comme un p'ti Lou qui apprend à marcher.. Flippant quoi. Le jeu est disponible sur XBLA.

Les jeux se sont succédés en proposant des variations sur le concept, mais sans gros changement pendant un moment. Duke Nukem a proposé un univers humoristique et trash, Marathon a proposé un jeu un peu plus scénarisé, mais fondamentalement, les FPS n'ont pas changé des masses jusqu'à.. Half Life.

Half Life et les FPS modernes, c'est comme l'Homme et le cochon. Il y a 98% de matériel génétique commun. Ce jeu a changé les shooters à jamais en introduisant trois concepts fondateurs. Premièrement, l'immersion. Half Life se déroule à 100% en vue subjective, toute l'histoire est racontée à travers les yeux de Gordon Freeman. Deuxièmement, la scénarisation. Le jeu est très scripté, et il ne s'agit plus seulement de tirer sur tout ce qui bouge. On suit une intrigue pleine de rebondissements digne des séries TV de seconde zone. Et enfin, ce jeu a introduit la linéarité dans les jeux de tir. Finis les grandes salles, bonjour les couloirs. Peu importe les variations sur la formule, ces trois concepts décrivent plutôt bien les FPS modernes.

Mais certains jeux ont quand même apporté leur lot d'innovations. Au premier rang desquels Halo, qui a forcé le côté linéaire du jeu en imposant au joueur de toujours aller de l'avant. Finis les possibles retour en arrières, les play tests sont utilisés pour déterminer à quels endroits les joueurs peuvent se sentir perdus, et ainsi imposer des barrières à l'envie de rebrousser chemin. Call Of Duty est l'aboutissement ultime de cette tendance Half Life/ Halo. Mais cette série propose elle-même son innovation, en ne faisant plus du joueur le sauveur unique et surpuissant de l'humanité, mais en le plaçant au milieu d'un groupe qui tente de survivre le plus souvent.

Quelques jeux ont aussi permis de créer des sous-genres qui ajoutent quelques éléments aux FPS, importés d'autres types de jeux. On trouve des jeux de puzzle en vue subjective comme Portal, des FPS RPG comme S.T.A.L.K.E.R., voire des FPS qui intègrent de la plateforme comme le très oublié Mirror's Edge!

Mais en faisant mes petites recherches, j'ai réalisé une chose que l'on oublie quand on place Half Life en père des FPS modernes. Il est sorti en 1998, et il existe un autre titre qui a fait la même chose, et un an plus tôt, c'est GoldenEye 007 sur Nintendo 64! Les deux jeux ne font pas exactement la même chose, mais sont assez proches. On rejoue ici le problème de Wolfenstein 3D et Doom, tout le monde se rappelle Half Life, alors que la révolution vient de GoldenEye! En passant, je précise que le remake de GoldenEye est d'une excellente qualité, autant sur le plan de la direction artistique que sur celui du gameplay, et c'est bien parce qu'il est sorti sur Wii qu'on n'y a pas prêté plus attention..

La dernière évolution en date du genre se situe au niveau du multijoueur. De nombreux FPS ont proposé des modes multi, mais la révolution s'est produite avec Call of Duty Modern Warfare. Bien sûr, Doom et Quake avaient innové en leur temps, mais Modern Warfare a tout changé. Il a proposé un mode en ligne presque "persistant", avec des "perks" que l'on débloque et qui améliorent son personnage, que l'on fait progresser au fil des parties, au lieu de se fonder uniquement sur l'agilité du joueur. Cette idée de génie intègre en fait des éléments de RPG dans un mode multijoueur, et tout le monde a repris ça depuis. Tout ceci allié à la Xbox 360 qui a apporté le jeu PC sur console, et qui a offert un système en ligne intégré et "user friendly", et paf, voilà le carton planétaire.

Je reste toutefois un fan des multi incluant des "bots" ou personnages contrôlés par la machine. J'ai adoré Perfect Dark (Nintendo 64) ou Time Splitters 2 (GameCube pour moi), et leurs modes entièrement paramétrables, et des bots si on en a envie. Les modes mutli contre des humains sont passionnants (mon perso était plus ou moins au niveau 50 quand j'ai arrêté de jouer à Modern Warfare 2), mais les joueurs sont tellement monomaniaques qu'il devient difficile de s'amuser au bout d'un moment. On a affaire à des acharnés qui ne laissent aucune chance à la majorité des joueurs.. C'est pour ça que je suis fan des modes "Horde" de Gears of War 2 par exemple, qui intègrent à nouveaux des bots dans les combats.

Où en est le genre, où va-t-il? Je me demande si la sauce des systèmes à détection de mouvement prendra dans le domaine des FPS, s'ils seront une nouvelle évolution du genre. J'ai bien aimé Conduit 2 par exemple. J'ai récemment adoré Crysis 2, qui mêle énormément de choses, comme une excellente explication au fait qu'on incarne un super héros, des environnements plus ouverts qu'à l'accoutumée, des graphismes hallucinants, une histoire plutôt bien ficelée.. Enfin bref, probablement le FPS actuel le plus peaufiné que je connaisse. Il rend même Modern Warfare 2 ringard visuellement. Et pour ce qui est de l'avenir, la boucle sera bouclée en fin d'année avec Rage, de id software, le studio créateur de Wolfenstein 3D et Doom. Je me demande si il proposera une nouvelle révolution dans le genre!

Ariège Fantasy


Je vais bientôt migrer en Ariège, qui n'est à priori pas considérée comme l'endroit le plus sexy de la Terre. Eh bien détrompez-vous. Mes balades m'ont permis de découvrir des lieux incroyables, qui laissent des impressions de déjà-vu vidéoludique assez troublantes.. Qu'il s'agisse de châteaux tirés de Fire Emblem, ou de vallées repompées sur les décors de fond de Final Fantasy VI, il y en a pour tous les goûts! Si ça vous plaît, je vous ferai découvrir mon pays d'adoption..

Superbrothers: Sword & Sworcery EP


Je vous avais prévenus! Ce jeu est, comme anticipé, le nouveau meilleur jeu sur iPhone! Ce jeu possède une direction artistique phénoménale, un concept classique de jeu d'aventure très bien adapté à l'iPhone, une écriture exemplaire avec de l'humour, des références de culture pop, et même une forme de réflexion sur internet.. Et aussi une bande son extraordinaire.

Le style graphique est inspiré des consoles 2D, 8 bits et 16 bits, avec des "tiles" ou "motifs" répétés, agencés comme un carrelage pour produire un décor, des animations simples et stéréotypées.. mais porte tout ça vers un niveau bien supérieur à tout ce que les anciennes consoles ont pu proposer. La simplicité est voulue, pour pousser le joueur à faire travailler son imagination, comme les jeux de notre enfance, ce qui fait qu'on se l'approprie bien plus. Le travail sur les couleurs aussi est très délicat, et produit une ambiance unique..

Le concept de jeu d'aventure est classique mais efficace, bien adapté à l'iPhone, parce que découpé en chapitres (le narrateur averti même de la durée du chapitre à son début!). Les énigmes sont parfois complètement tordues, mais sans aucun objet, contrairement aux jeux d'aventure classique. Le but est à chaque fois de trouver quelle interaction est nécessaire avec le monde: toucher un personnage, un élément du décor, frotter l'écran, toucher plusieurs points à la fois.. Ca utilise les capacités de l'iPhone, et ça crée des situations troublantes dans lesquelles ont doit manipuler des éléments que l'on imaginerait pas devoir toucher habituellement dans un jeu.. Je peux pas en dire plus, pour pas gâcher la découverte, mais c'est très intelligent.

Même si il est très original, ce jeu a des influences qu'il ne cache même pas. La plus flagrante pour moi, même si ça peut sembler étrange, c'est Zelda! Et pourtant: dans les combats par exemple (car ce jeu possède des combats, qui se déroulent avec l'iPhone tenu verticalement!), les boss utilisent des techniques propres à certains ennemis de Zelda: ils envoient une boule de feu qu'on doit renvoyer en la frappant avec l'épée, ou encore des projectiles nous attaquent comme les dalles se soulèvent pour attaquer en tourbillonnant dans certaines salles des donjons de Zelda.. Et.. est-il nécessaire de faire remarquer qu'on passe son temps à rechercher la Triforce?


Mais ce jeu a aussi un côté très contemplatif. On passe beaucoup de temps à apprécier la musique ou les décors. Le jeu nous pousse à cela. Il y a même un moment où l'on rencontre le compositeur, dans le jeu, il nous invite à partager une improvisation sur une musique interactive.. Ce côté contemplatif passe aussi par ce que j'appelle le "gameplay scénarisé": tout n'est pas dit avec des cinématiques ou des mots, certaines choses sont racontées pendant que l'on joue, par exemple une ombre se faufile en arrière plan ou la pluie se met à tomber, ce qui en dit autant qu'une longue explication sur les risques qui se profilent ou les changements brutaux d'ambiance..

La bande son n'a aucun rapport avec ce qu'on appelle "chip tunes" habituellement. Les gens ont cru que ce jeu avait une influence rétro jusque dans ses musiques. Loin de là! Les "chip tunes" sont des musiques composées à partir des "sound chips" ou "puces sonores" des vieilles consoles. Ici, il s'agit de musique électro mélangée à de l'acoustique. C'est un travail très fin de Jim Guthrie et un album qui vaut la peine d'être écouté indépendamment du jeu (dispo sur iTunes). Il y a en particulier ce morceau que je n'arrive pas à sortir de ma tête depuis que je l'ai entendu dans le jeu..


The Prettiest Weed

Ce jeu n'est pas seulement un très bon jeu, c'est un jeu important. Un de ceux qui peuvent me donner tort quand je dis que l'iPhone ne risque pas de remplacer les consoles portables classiques. C'est même probablement un des jeux les plus originaux de l'année, et même un prétendant au titre de meilleur jeu 2011..

Les curiosités de la semaine #2

Voilà des "curiosités de la semaine" spéciales Kirby's Epic Yarn (Au Fil de l'Aventure), auquel on est en train de jouer en coop avec ma femme. On est dans une grande phase jeu en coop, je trouve que c'est la façon la plus agréable de jouer à deux, bien plus que le compétitif. Et j'aime pas particulièrement le coop online, je trouve ça pas très intéressant pour communiquer.

Enfin bref, après Super Mario Bros. Wii et Donkey Kong Country Returns, on s'éclate sur ce jeu, qui est officiellement le plus mimi de tous les temps. C'est peut-être d'avoir un gosse qui nous fait régresser, mais on est sous le charme. Le grand truc de ce jeu, c'est pas la difficulté, il n'y en a pas! Là où Mario Bros. était très orienté action et Donkey Kong Country plutôt orienté aventure, tout dans ce jeu est dans la recherche des secrets, la collection d'objets et la quête du score. La Wii se révèle sur le tard une excellente console pour le coop! Et en suivant, on a prévu Portal 2 (toujours en coop mais sur PS3)!

Pour revenir à Kirby, on a traversé un niveau incroyable un peu tard dans l'après-midi (on avait probablement déjà un peu faim), et ben croyez-moi ou pas, il nous a presque déclenché un diabète! C'est la première fois qu'on s'est dit qu'un jeu nous mettait l'eau à la bouche!



Regardez-moi ces gâteaux, on avait envie d'un bon fraisier bien crémeux en voyant ça..


Et là on est littéralement restés bouche bée un instant,
on a arrêté de jouer devant la consistance de ce flan.. (visible à 2min 30)


Inutile de dire que le goûter fut gargantuesque! Digne de Kirby et de sa manie de tout avaler tout rond!

Street Fighter 2: Chun-Li Stage


Allez, vu que tout le monde semble fêter cet anniversaire en ce début d'année (j'ai bien fait de lancer ce blog maintenant!), soit parce que Link a 25 ans, soit parce que les Pokemon ont 15 ans, soit parce que le GameBoy Advance a 10 ans, eh ben allons-y, fêtons les 20 ans de Street Fighter!

Je pense que presque tout a été dit mille fois sur ce jeu et que tu l'as déjà entendu mon p'ti Lou, mais il est clair qu'il a inventé les codes des jeux de baston en "2D" dans le sens "en vue de profil", en proposant des combats 1 contre 1 avec des coups spéciaux.. avec des combos, chose que tout le monde sait ne pas avoir été prévue dans le jeu à l'origine; c'est juste l'incroyable équilibre parfaitement rôdé du système de jeu qui a permis aux joueurs de découvrir des enchaînements de coups.

Il a lancé ce qu'on peut raisonnablement appeler l'âge d'or du jeu de baston, en faisant plus ou moins directement des émules plus ou moins célèbres comme Mortal Kombat, King of Fighters, Killer Instinct mais aussi Guilty Gear ou Samourai Shodown.. Il a aussi lancé la mode des itérations annuelles du même jeu (ou presque) avec Street Fighter 2 Turbo, Street Fighter 2 Championship Edition, Street Fighter 2 Rainbow Edition, Super Street Fighter 2 The New Challengers, etc!! Et il a enfin lancé le super concept de combats de licences avec Marvel VS Capcom, Capcom VS SNK par exemple!

Mais ce qui m'intéresse, et qui explique pour moi en grande partie l'attrait du jeu, c'est le charme du jeu, le charisme de ses personnages. Chacun d'entre eux a une histoire bien précise, un look particulier (ce qui a pu le faire considérer comme un jeu bourré de préjugés), et surtout.. une musique marquante. Les musiques du jeu ont été écrites par Yoko Shimomura dont j'ai déjà parlé, et sont aujourd'hui encore gravées dans la mémoire des joueurs de l'époque..

Et les jeux de combat "2D" ont disparu des yeux du grand public jusqu'à.. Street Fighter 4, dont la version 3DS arrive pile poil pour les 20 ans de Street Fighter 2! Très bonne version soit dit en passant, très complète, et c'est un vrai plaisir de jouer en ligne, à chaque session j'apprends de nouvelles techniques, c'est vraiment autre chose de se battre contres des adversaires humains! Mais je ne suis pas sûr que Street Fighter 4 permette le retour de l'âge d'or des jeux de baston. Bien sûr, on a eu droit grâce à ça à Marvel VS Capcom 3 (qui ne m'intéresse absolument pas..), et on nous promet un Street Fighter X Tekken (que j'attends à mort!), mais il semble selon certains échos que la scène online périclite assez rapidement..

Et en rapport avec ce que je disais plus haut, je pense que les réalisateurs de Street Fighter 4 ont oublié deux choses qui ont fait le succès de son aïeul à mes yeux: la qualité des décors, et.. la qualité des musiques justement! Elles ne sont pas à la hauteur de celles réalisées avec toutes les limitations techniques du temps de Street Fighter 2.. Enfin bref, pour fêter dignement cet anniversaire, finissons avec la musique du stage de Chun-Li, personnage emblématique de la série et qui.. a fêté ses 43 ans début mars 2011 (selon la fiche de son personnage)!!


Les curiosités de la semaine #1

Voilà une nouveauté: de petites curiosités rencontrées dans mes pérégrinations vidéoludiques..

Donkey Kong Country Returns

Voilà qui fait un trivia sympa! On jouait avec ma femme dans ce niveau hyper tricky, dans un des stages du "monde" de l'usine (sérieusement, sur la fin du jeu, ils pètent les plombs les designers!), ça allait à toute vitesse, et sans elle, j'aurais complètement raté ce petit bonhomme qui traîne dans le décor, à cet endroit précis et à celui-là uniquement (il ne s'agit pas d'un motif répété tout au long du stage).. Mais si, c'est bien Mr Game&Watch!

Crysis 2

C'est toujours sympa quand c'est un jeu qui me rappelle que je pourrais avoir une vie au lieu de me balader dans un New York ravagé par les aliens, et de lire les panneaux publicitaires virtuels..

Rétrospective Pokemon

Ah, les Pokemon et moi.. C'est une longue histoire mon p'ti Lou.. Et pourtant, je n'y suis pas venu facilement.. Mais avant de parler de ces jeux, et pour mieux comprendre les raisons pour lesquelles j'aime cette série, il faut remonter dans le temps avant la sortie du premier épisode.. Il faut remonter jusqu'au Tamagochi, ce petit animal/alien qui vit dans un porte-clé, et que l'on fait vivre, et évoluer.. jusqu'à sa mort..

Si si, le Tamagochi. Je devais avoir l'âge qu'on a en seconde quand j'ai lu pour la première fois un article sur le Tamagochi. C'était bien sûr dans un journal papier, car il a bel et bien existé un autre monde étrange avant internet dans lequel il fallait lire des livres et des journaux pour s'informer, et en plus, c'était dans Le Monde! Je t'assure, j'ai entendu parler du Tamagochi pour la première fois dans Le Monde, que quelqu'un avait dû laisser traîner! Je me rappelle ce moment très précisément, on y parlait de son concept et de son succès, avec probablement aussi une petite photo en noir et blanc dans un coin..

Si cet article m'a marqué, c'est parce que j'avais choisi une option informatique dans mon lycée, et que j'y avais appris les bases de la programmation, que je me suis empressé d'appliquer au développement de tout un paquet de jeux pour calculatrices comme la TI 82, qui m'ont valu une petite reconnaissance dans le milieu très "sélect" des nerds du coin. Toujours est-il que cet article sur le Tamagochi m'a évidemment donné envie de créer ma propre version, dans laquelle le concept se fondait bien plus sur l'évolution, les manipulations génétiques, et les concours que sur le pouponnage (car il s'agissait d'une version pour garçon, pas d'un jeu pour filles débile)..

J'ai toujours été fasciné par ce concept de bestiole à entraîner et faire évoluer. Mais ça n'a pas fait de moi un fan de Pokemon dès l'origine pour autant. J'ai bien entendu traversé la phase de "c'est un jeu pour les gamins" avant de plonger dans l'addiction.. Je ne me suis vraiment intéressé à l'univers Nintendo qu'avec le GameCube et Super Smash Bros. Melee, qui mélangeait tellement de personnages de Nintendo dans un jeu de combat, et que je ne connaissais pas.. J'ai commencé à ce moment à chercher des vieux jeux, et à découvrir des licences inoubliables comme Metroid.. Et c'est comme ça que je suis tombé sur une version d'occas' de Pokemon Bleu pour 5 euros..


Tu as bien compris que si je fais cette "rétrospective", c'est parce que Pokemon a 15 ans cette année.. Encore un anniversaire! J'ai bien aimé les versions de base, je veux dire Rouge et Bleu. Mais je me suis demandé à l'époque combien de personnes avaient bossé sur ces jeux, tellement ils étaient limités visuellement et techniquement.. Ca ne fait rien, ils ont quand même un petit quelque chose de magique grâce à toutes ces bestioles, et le jeu est sauvé par son humour, en tout cas en français. Cet humour n'a pas disparu des nouvelles versions, mais il est bien plus discret, et c'est bien dommage. Le jeu se prend plus au sérieux depuis qu'il a quitté le GameBoy. Oh, et parmi les dresseurs que l'on rencontre et qui ont tous de "vrais" noms.. il y en a un qui a le mien! Je me rappelle plus si c'est dans la ville en haut à droite ou dans celle du casino.. mais juré promis, c'est dans Pokemon Rouge et Bleu qu'un des dresseurs a le même nom que moi!

Par contre, ces jeux sont injouables à l'heure actuelle, la gestion des Pokemon dans les menus et plein d'autres détails sont tellement mal fichus, c'est plus possible. On se moque de la série en disant qu'elle évolue pas assez (un comble!), mais il y a un fossé entre les versions originales et les jeux DS.. Toujours est-il qu'à l'époque, ça m'a suffit pour que je considère avoir eu ma dose de Pokemon. Il était hors de question pour moi de mettre des sous dans Or et Argent. C'était peut-être une erreur, vu qu'il reste encore des nostalgiques pour penser que ce sont les meilleures versions.. Je ne sais pas pourquoi je me rappelle avoir vu dans un aéroport des étalages couverts de ces jeux, même ailleurs que dans des magasins spécialisés, je m'étais dit qu'ils étaient vraiment ultra populaires, ils étaient partout..

Pour moi, l'infection a vraiment débuté avec le GameBoy Advance. Et c'est à partir de ces versions que les Pokemon vont pouvoir être transférés d'une version à l'autre, grâce à la rétrocompatibilité des consoles Nintendo. C'était possible entre les différentes générations GameBoy, mais pas entre les versions GameBoy et GBA. Et puis ces versions représentaient un gap technologique important quand on les compare aux autres! J'ai en moyenne joué une cinquantaine d'heures à chaque version depuis, et collecté des bestioles à chaque fois, en plus des Pokemon Légendaires distribués en de rares occasions, que j'ai passés de génération en génération de console, jusqu'à arriver aujourd'hui à les avoir presque tous attrapés! Presque. Mais pour ce qui est des Pokemon que l'on ne peut pas obtenir normalement, j'en ai une version officielle, ce qui est déjà pas mal. C'est le plus dur à obtenir.

Enfin bref, j'ai un très bon souvenir des versions GBA, qu'il s'agisse des versions Rubis et Saphir ou des versions Vert Feuille et Rouge Feu. J'ai entendu des gens critiquer les Pokemon des versions Rubis et Saphir. Je les trouve très originaux, variés, et surtout nombreux! Mais ces jeux ont surtout introduit pas mal de concepts encore utilisés dans les dernières versions comme les baies, ou les tournois (histoire de faire autre chose avec les bestioles que de les torturer en les enfermant dans des boules ou en les forçant à se battre entre elles).. Mais il semble que pas mal de choses aient été supprimées des versions Or et Argent. Et je peux comprendre que pour un fan de ces versions, ce soit frustrant.

Vert Feuille et Rouge Feu sont des remakes de Bleu et Rouge. Mais pourquoi Vert et non Bleu me demandes-tu mon p'ti Lou? Parce qu'en fait au Japon, la version Bleu était une version spéciale, le vrai combo était Vert et Rouge. Chose réparée en occident avec les remakes.. Ils sont de très bonne qualité ces remakes, et permettent d'obtenir les bestioles des premiers jeux, qui n'étaient comme je l'ai dit plus haut pas transférables depuis le vieux GameBoy.

J'ai beaucoup joué à toutes ces versions GBA, et j'ai quelques histoires de chasse épiques à leur sujet.. Comment oublier le Pokemon Barpau, qu'il fallait obtenir sur quelques cases très précises, variables d'une cartouche à une autre, qui n'apparaissait que très rarement, et qu'il fallait monter à un haut niveau d'amitié pour qu'il évolue en Milobellus (nettement plus classe)! Tordu! Et comment obtenir le rarissime Deoxys? Facile! Fallait juste oser envoyer par la poste sa cartouche à Nintendo France, qui devait insérer le Pokemon et renvoyer la cartouche, ça demandait une certaine dose de courage! Il s'agit à ma connaissance de la seule façon officielle d'obtenir ce Pokemon.

Et c'est aussi à cette époque que j'ai découvert les spin-offs de la série, sur GameCube à l'époque. Je repense en fait à Pokemon Channel, unique moyen jusque récemment d'obtenir Jirachi. Si si, j'ai honte, mais j'ai joué à Pokemon Channel. Et si j'ai vachement honte, c'est parce que je trouve encore aujourd'hui qu'il s'agit d'un assez bon jeu. Si si, j'assume. On vivait dans ce jeu à l'intérieur d'une maison, et on interagissait avec les Pokemon du voisinage. On y a pas mal joué avec ma (future) femme, surtout parce que le jeu était très drôle, avec beaucoup de second degré (je repense aux "news" présentées par Psychokwak..), et était plutôt sympa avec des voix de Pokemon ressemblant pour une fois plus à celles d'un dessin animé qu'à des bruitages dégueux..

Il n'y a par contre pas grand chose à raconter sur les RPG sortis sur GameCube, qui ont tenté l'expérience Pokemon sur console de salon.. Ils ont voulu bouleverser le concept, il n'était pas possible d'attraper des Pokemon sauvages, le monde était post apocalyptique.. Un ratage complet. Le seul intérêt? Vous l'aurez compris, obtenir un Pokemon Légendaire, ici Ho-oh dans Pokemon Colosseum (je n'ai joué qu'à ce jeu, même moi j'ai pas été capable de m'infliger Pokemon XD: Gale of Darkness pour obtenir Lugia!). Pour ce faire, rien de plus facile. Hum. Il suffisait, après les 50 heures de l'histoire principale, de se taper avec son équipe une succession de 50 combats d'affilée, sans s'arrêter, sans mourir. Si si. Pourquoi je me rappelle si bien cette histoire? Parce que j'ai absolument voulu finir ça avant de partir en vacances avec ma (future) femme dans les îles, alors j'ai joué non stop jusqu'au petit matin (véridique), en prévoyant de dormir dans l'avion. J'ai obtenu mon Pokemon que je me suis dépêché de transférer dans mon GBA, j'ai découvert que je suis incapable de fermer l'oeil en avion, et j'ai laissé ma console allumée sans prendre mon chargeur, ce qui fait qu'à l'arrivée, ma console était éteinte. Super.



A partir de là, j'ai moins de choses à dire. Les jeux sont plus récents, et j'ai moins d'histoires mémorables à raconter. Il y a aussi eu de nouveaux changements dans ma vie, comme le fait d'être devenu un grand et d'avoir moins de temps à passer sur mes jeux.. Enfin, disons que j'ai moins apprécié les versions Diamant et Perle. Je suis bien d'accord avec le fait que depuis les versions GBA la licence s'oriente toujours plus vers le multijoueur, et que ce jeu franchit un nouveau cap avec le WiFi et les échanges différés en ligne, mais je ne suis pas très sensible à ses arguments. J'ai peu de gens pour jouer avec moi en local, et comme je n'ai pas été intéressé jusqu'à récemment par le côté compétitif de Pokemon, je me suis concentré sur les bestioles. Et là, il faut bien l'admettre, ça ne peut être que la déception si on regarde cette génération incluse dans l'histoire de la série. Les bestioles les plus fréquentes répètent encore une fois le côté "il nous faut un oiseau, un insecte, un chien".. Et pour les Pokemon les plus évolués, il y a trop de "troisième évolution" de bestioles déjà existantes. Je parle de mon sentiment général, il y a toujours des perles comme Baudrive ou Arceus (qui reste le légendaire le plus largement distribué à mon sens, faut vraiment pas suivre la série pour pas l'avoir obtenu!).

Cette histoire m'amène deux réflexions. La première, c'est qu'on a tous sa façon d'aborder la série, et ça, c'est quand même rare, sauf dans les MMO peut-être. On peut voir Pokemon comme un jeu de collectionnite, comme un RPG, comme un jeu de combat, comme un MMO en local.. C'est assez unique, et ça me plaît. La deuxième, c'est qu'il est impossible de ne pas se fatiguer de Pokemon. Vous ne trouverez pas deux fans qui vous diront qu'ils aiment les mêmes versions. Et j'ai entendu parler de nombreux fans. Le truc, c'est que le concept est fascinant, mais le manque d'évolution du concept d'une génération à l'autre fait qu'on ne peut que se lasser un peu de la licence au bout d'un moment, pour y revenir avec plaisir un jeu plus tard!


Pokedex complet

J'ai eu une histoire très particulière avec les remakes de Or et Arent, Heart Gold et Soul Silver (les seuls pour lesquels tout le monde prononce le nom en anglais). J'ai pas vraiment joué au jeu, mais pas mal avec le PokeWalker (un podomètre lié au jeu), et c'est la version qui m'a permis d'obtenir le plus grand nombre de légendaires! Nintendo s'est complètement lâché sur ce coup! Faudra vraiment que je m'y mette à ma version Or.. Et pour ce qui est de Noir et Blanc, je suis en train d'y jouer. Mais en tout cas, j'aime beaucoup l'histoire, qui a un peu évolué pour une fois, j'aime beaucoup l'idée de n'avoir que des Pokemon originaux, et j'aime beaucoup que les combats proposent souvent un challenge plus corsé qu'avant. D'ailleurs, puisque j'ai pratiquement toutes les bestioles (réparties sur toutes mes cartouches!), j'aborde cette version sur un versant plus compétitif, à essayer de vraiment construire une équipe complémentaire, à optimiser chaque bestiole, à toutes les tester pour choisir celles qui me vont le mieux. Surtout que si il y a bien une chose qui a évolué ce coup-ci, c'est bien le système ce combat! C'est un peu différent de mes habitudes, et j'ai vraiment le sentiment de redécouvrir Pokemon, comme avec ma cartouche de Pokemon Bleu à 5 euros..

Les derniers commentaires m'ont fait penser à la vision globale que j'ai de la série. Ca n'apparaît pas dans tout ce que je viens de raconter, mais au final, que représente ce jeu de rôles répétitif fondé sur la collection, la recherche de la rareté, et la communauté? Pokemon est mon World of Warcraft à moi, c'est probablement le plus grand Massively Singleplayer Offline Role Playing Game!

Le fossile de Bowser


Voilà l'image d'un authentique fossile, celui d'une tortue ayant vécu il y a tout juste 3000 ans, découverte dans le désert australien, appelé "Meiolania Platyceps"..

Il s'agit d'un découverte de première importance dans le domaine de la playhistoire, puisqu'il s'agit du fossile de Bowser le plus ancien découvert à ce jour..

Mon top 10 de jeux iPhone

J'ai craqué. J'ai tenté de résister à l'iPhone. C'est vrai qu'on peut vivre sans. C'est juste que quand on l'a, on se demande comment on faisait avant. Surtout professionnellement, mais c'est un autre problème.

C'est très à la mode l'iPhone, et comme souvent, les gens tirent des conclusions de tendances un peu trop facilement. Je fais référence au prêt à penser actuel qui veut que l'iPhone détruira les autres consoles portables.. "Voyez monsieur madame, si les gens peuvent payer 0.99 euros un jeu, pourquoi paieraient-ils plus?"

L'iPhone est une excellente machine, et possède de bons jeux, mais attention. Ce n'est pas une console de jeux. Si si, pour aussi incroyable que cela puisse paraître.. Faut quand même pas oublier qu'il a de gros problèmes d'autonomie quand on joue avec, d'ergonomie avec son écran tactile, et de qualité du contenu proposé.. Eh ouais, il y a de bons jeux, mais si Sony ou Nintendo proposaient le même magma de jeux sur leurs machines, dont 90% sont pourris (c'est pour ça que si peu sortent du lot), on s'en moquerait et on critiquerait l'absence de contrôle qualité..

"Mais voyons, moi je joue plus sur iPhone que sur les autres portables, et je suis pas le seul, c'est une preuve que quelque chose se passe ça!".. Ok, mais les gens qui disent ça sont les mêmes qui disaient il y a cinq ans que les jeux sur DS étaient des "non jeux" (j'adore ce terme), et que le casual gaming allait tuer le jeu vidéo. Une surprise? L'iPhone est une plateforme de "jeu social" et de "casual gaming", de "snack gaming".. Autrement dit, les gens qui s'extasient de cette façon sur l'iPhone seront probablement ses plus grands détracteurs dans quelques temps. Ici, on essaie de prendre un peu de recul..

Ceci mis à part, je persiste, il existe de très bons jeux sur iPhone, que l'on découvre plus que sur toute autre plateforme grâce au bouche à oreille. J'ai eu du mal à en sélectionner 10, parce qu'il y a plus de 10 bons jeux sur iPhone, et j'ai surtout essayé de privilégier les jeux qui n'existent que sur iPhone, ou qui tirent le meilleur profit du design de la machine. J'entends par là que ces jeux doivent pratiquement pouvoir se jouer à un doigt (puisqu'on peut être amené à faire autre chose quand on utilise un téléphone), ou pouvoir se jouer par petits bouts par exemple. On va faire comme dans tout bon "Top", on va partir du 10 et remonter au 1..


Ce jeu est un "rail shooter", ce qui veut dire qu'on ne contrôle pas directement son personnage, et qu'on tire sur les ennemis qui apparaissent à l'écran. Si je mets ce jeu dans le classement, même si c'est un des plus vieux jeux de tir pour iPhone, c'est parce que le concept de rail shooter me semble le seul adapté. Call of Duty n'est pas intéressant à mon sens, les contrôles de la vue et de la direction ne sont pas adaptés à l'écran tactile. Non seulement on est pas précis, mais en plus on a ses doigts partout sur l'écran, c'est pas pratique. Et si je n'ai pas mis Resident Evil 4 ou Dead Space, c'est parce qu'ils n'arrivent pas à retranscrire avec les graphismes de l'iPhone l'ambiance du jeu original. Metal Gear Solid Touch par contre est bien réalisé, ses contrôles adaptés à l'iPhone, et j'aime bien l'ambiance de cette série, surtout qu'il s'appuie sur l'univers du 4 et son vieux Snake que j'aime tout particulièrement..


Là je commence une série de trois jeux qui ne sont pas exclusifs à l'iPhone, mais qui sont très adaptés à la machine, et trop bien pour être oubliés de toute façon. Crystal Defenders est un Tower Defense Game, un jeu dans lequel on construit ses défenses (tours ou pas d'ailleurs) pour combattre des vagues d'ennemis qui défilent. C'est un jeu dans l'univers de Final Fantasy, et plus particulièrement d'Ivalice (faudra en parler un jour).. Le jeu est bien pensé, complexe, jouable.. Bien sûr, il y a pas mal de Final Fantasy sur iPhone, qui sont des remakes des premiers épisodes, ils sont pas mal, mais franchement, ils ne sont pas designés à la base pour un téléphone contrairement à ce jeu, c'est pour ça que je les ai pas retenus..


Là.. Rien à dire je pense, ce jeu est connu, non? Un excellent Tower Defense, encore une fois, avec pour cadre un jardin défendu par des plantes et attaqué par.. des zombies. Peu importe la plateforme, c'est un crime de passer à côté. J'ai juste été déçu par la mise à jour qui a modifié le zombie de M. Jackson façon "Thriller".. Il était présent dans la première version du jeu, mais disons.. qu'ils ont vaguement dû oublier de demander la permission.. Je leur pardonne. Sinon, le jeu manque peut-être de "rejouabilité" comme on dit, mais je pinaille..


Encore une fois, besoin de dire quoi que ce soit? Civilization est une série de stratégie au tour par tour qui vous fait suivre une civilisation au travers des âges.. C'est à l'origine une série PC, et Civilization 4 est probablement un de mes 4 ou 5 jeux préférés. Mais avec cette version, les créateurs ont tenté de porter le concept sur console et mobile. Ca donne un jeu plus léger, mais passionnant. J'ai été un peu déçu par la version consoles de "Civ Rev", comme beaucoup, et je n'ai pas encore assez joué à cette version mobile, mais elle est de l'avis général meilleure, peut-être même meilleure que la version DS, et très adaptée, encore une fois, aussi bien à l'interface qu'au type de jeu sur iPhone. Ce qui est terrible avec Civilization, c'est le côté "encore un tour et j'arrête" qui fait durer les parties des heures..


Alors là, je vais faire hurler. Voilà LA série emblématique de l'iPhone, dont la dernière version (car il y a des tas de spin-offs) vient de dépasser les 10 millions de téléchargements, et j'ose ne pas la mettre dans mon "Top 5"? Je vais m'expliquer.. Dans Angry Birds, on utilise son doigt pour tendre une fronde avec laquelle on lance un oiseau pour détruire des cochons, protégés de différentes façons. Ce qui m'embête c'est le côté "die and retry" imposé par les puzzles les plus corsés, on est obligé de réessayer des dizaines de fois certains stages, et je trouve ça lassant sur iPhone. Si je joue sur cette machine, c'est pas pour refaire le même niveau à chaque fois que je le branche tout au long d'une même journée.. Ca reste un très bon jeu, très bien fini, et qui fait honneur aux jeux à O.99 euros! Pour ce prix le contenu, la qualité, et le nombre de mises à jour est fascinant. Il reste d'ailleurs semaine après semaine dans le top des jeux les mieux vendus..


J'ai été très agréablement surpris par ce RPG de Square Enix (qui font les Final Fantasy aussi, et les Dragon Quest). Ils ont pigé le type de jeu de rôles qu'on peut adapter à un iPhone: ce qu'on appelle un Dungeon Crawler. On y explore des donjons, on y combat, on y améliore son équipement et ses personnages. Mais pas beaucoup plus. Le concept reste maîtrisé et suffisamment répétitif pour être adapté à l'iPhone. Je n'y ai pas encore assez joué peut-être, mais il me semble très soigné, même les personnages sont intéressants. J'ai juste peur que, comme beaucoup de jeux iPhone, il ait une durée de vie un peu limite.. Et de toute façon, il est clair que la profondeur de jeu est bien plus limitée que disons.. même un dungeon crawler basique sur DS: on ne gère que deux persos, et pour chacun, uniquement leur arme, armure et anneau. Mais c'est tant mieux. Si je veux un jeu complexe, je joue pas sur iPhone. C'est pour ça que les Final Fantasy, tout comme un jeu comme Eternal Legacy sont maladroits, il ne faut pas proposer des expériences trop ambitieuses sur iPhone..


Alors là, on entre dans du lourd. Ce jeu est un jeu de réflexion dans lequel on coupe des cordes pour faire tomber des bonbons dans la gueule d'une grenouille. Déjà, le pitch tient dans une phrase, c'est qu'il est bon, paraît-il. Si ce jeu de réflexion est si bien, c'est parce qu'il fait partie des jeux si rares qui ne pourraient tout simplement pas être réalisés autrement que sur iPhone. Il faut couper les cordes avec ses doigts, donc ça ne peut être réalisé qu'avec une interface tactile, et comme ce jeu utilise le "multi touch" (capacité à gérer différents appuis simultanés) spécifique aux écrans Apple, ni la DS ni quelqu'un d'autre ne pourrait proposer ça. En plus, ce jeu est très bien designé, les puzzles sont accessibles, laissent une mini part à la chance qui vous permet de réaliser de beaux coups qui vous surprennent vous-même, on n'est pas comme dans Angry Birds dans un jeu de stratégie rigide dans lequel il n'existe finalement qu'une façon de résoudre un puzzle. Je recommande chaudement. Ce jeu est d'ailleurs la première application à recevoir un prix à la prestigieuse BAFTA (British Academy of Film and Television Arts). Il n'a rien gagné de moins que le titre de meilleur jeu portable!


Là on dépasse tout. Ce jeu est complètement unique, il faut l'entendre pour le croire! C'est un jeu qui se joue uniquement à l'oreille! Rien n'est affiché à l'écran, d'autre que les commandes pour se diriger. On joue uniquement avec les écouteurs, et on se laisse guider par le merveilleux travail réalisé sur le son pour éviter les monstres qui dorment dans le noir et retrouver les objets que l'on guette grâce à leur musique. Si on fait un peu trop de bruit.. les monstres nous courent après, et il faut accélérer en tapant pied droit/ pied gauche en alternance, sans aller trop vite et trébucher!! Super stressant, unique, très immersif, et.. un plongeon dans le monde du vaudou.. Une pépite, qu'il faut essayer pour réussir à la comprendre..


Un jeu ahurissant, et modeste. Un jeu réalisé avec le moteur Unreal Engine, qui permet de produire les plus beaux jeux PC et consoles de ces dernières années (ok, tout se ressemble un peu sous Unreal, et ok, le MT Framework se défend très bien, mais quand même). Ca représente en soi un prouesse, et ça ne donne rien de moins que le plus beau jeu de la machine. Mais c'est aussi un jeu très modeste dans son concept, puisqu'il réussit à proposer une expérience simple et accessible (même si elle reste très riche). Il s'agit de combattre en tapant en rythme sur l'écran (pour éviter les coups, réaliser des combos d'attaques..), et progresser combat après combat pour accomplir son destin.. qui est à chaque fois de venger son père, que l'on incarnait dans la partie précédente. On suit ainsi de nombreuses générations d'une même famille au fur et à mesure des parties, et c'est une parfaite excuse pour pousser le joueur à refaire les mêmes combats encore et encore, et s'améliorer peu à peu jusqu'à pouvoir débloquer la vraie fin du jeu. Voilà un jeu qui ne cherche pas à s'imposer des ambitions épiques et déraisonnables pour la plateforme, surtout qu'on y cherche des expériences simples et que l'on peut reprendre sans risque de se sentir perdu après une longue pause. Les jeunes appellent ça un "must have". Ce jeu a, selon la légende, été pensé à l'origine pour Kinect. En tout cas, c'est tout à fait le genre d'expérience que propose un bon jeu Wii, comme par exemple le très bon Dragon Quest Swords. Encore un jeu oublié parce que sorti sur Wii, et qui fait mieux de Infinity Blade.. sauf qu'il ne propose pas de graphismes aussi alléchants..


Voilà mon jeu préféré sur iPhone, même si cela peut sembler curieux. Il s'agit d'un RPG complexe, mais tellement bien designé qu'il me permet de ne pas me contredire! Il permet d'incarner une équipe de développement de jeux vidéo des années 80 jusqu'à nos jours, de gérer son staff, de créer des jeux pour lesquels on décide tout (titre, genre, mais.. on ne crée pas le jeu lui-même bien sûr!), et de tenter de survire dans cette industrie! On est souvent confronté à des choix cornéliens! Doit-on par exemple tenter de nouvelles licences, ou faire des suites à foison? Il semble même possible de finir par se lancer dans la création d'une console (à vérifier)! Mais comme l'action est répétitive, on est jamais perdu (on progresse et on a accès à de plus en plus de possibilités au fur et à mesure que le studio grandit, mais on gère toujours une équipe de créateurs, et on crée toujours des jeux). C'est une expérience unique, qui permet de simuler le processus de création des jeux vidéo, et de mieux comprendre les difficultés des développeurs et des éditeurs que l'on critique parfois un peu facilement (on réclame de nouvelles licences, pour reprendre l'exemple cité plus haut, mais pour un studio un peu fragile, il est moins risqué de faire une suite!). Ce jeu a en plus un petit côté parodie de l'histoire du média sur ces vingt dernières années.. Facile d'imaginer que je vais être conquis!!

Warning: Here Comes A New Challenger!

Attention, il va arriver dans les jours prochains un jeu capable de déloger Game Dev Story de son podium. Il s'agit de la version iPhone d'un excellent jeu iPad, Superbrothers: Sword and Sworcery EP, qui mélange jeu d'aventure à l'ancienne (aussi appelé point and click), musiques chip tunes et graphismes 8 bits rétro, avec une réflexion sur internet ou au moins son intégration au coeur du gameplay, si j'ai bien pigé le truc.. N'étant pas un heureux possesseur d'iPad, je ne peux qu'attendre fébrilement pour le moment.. Stay Tuned!

Actu!

Et voilà une bonne action pour le Japon: Frog Minutes, une simulation d'élevage de grenouilles exotiques, signé Grasshopper, le studio déjanté de jeux comme Killer 7 ou No More Heroes! De quoi intriguer! Les profits seront reversés à la Croix Rouge pour le Japon!

Oh! Et.. faut me dire si j'ai raté une super app!

Sources: Fingergaming

Collection Nintendo DS

(un échantillon...)

Bon, ça y est, la 3DS est sortie, c'est officiel: la DS est rétro! On peut décemment penser que plus aucun jeu majeur ne sortira dessus, il est donc temps pour moi de faire la liste de mes jeux.. Attention les yeux, ça va faire très mal..

Liste des jeux Nintendo DS: (109)

42 Jeux Indémodables
100 Livres Classiques (FR et US)
Advance Wars: Dark Conflict
Animal Crossing: Wild World
Another Code
Arkanoid DS
Bangai O Spirits
Big Brain Academy
Bigbang Mini
Brain Age: Train Your Brain in Minutes a Day!
Children of Mana
Chrono Trigger
Contact
Cooking Mama
Deep Labyrinth
Diddy Kong Racing DS
Dragon Ball Z: Supersonic Warriors 2
Dragon Quest IV: L'Epopée des Elus
Dragon Quest V:La Fiancée Céleste
Dragon Quest VI: Realms of Revelation
Dragon Quest IX: Sentinels of The Stary Skies
Dragon Quest Monster Joker
Electroplankton (JP)
Elite Beat Agents
Final Fantasy Fables: Chocobo Tales
Final Fantasy: Rings of Fate
Final Fantasy Tactics A2
Final Fantasy: The 4 Heroes of Light
Final Fantasy III
Final Fantasy IV
Final Fantasy XII: Revenant Wings
Freshly Picked: Tingles's Rosy Rupeeland
Front Mission
Game & Watch Collection (Club Nintendo FR)
Golden Sun: Dark Dawn
Grand Theft Auto: Chinatown Wars
Guilty Gear: Dust Strickers
Hotel Dusk Room 215
Jam With The Band (Euro et JP)
Korg DS-10 Synthesizer
Inazuma Eleven
Infinite Space
Jam Sessions
Jump Ultimate Stars
Kirby Power Paintbrush
Last Window: The Secret of Cape West
Leçons de Cuisine: qu'allons-nous manger aujourd'hui?
Lost in Blue
Lost Magic
Maestro: Jump in Music!
Magic Made Fun
Magical Starsign
Math Training
Mario Hoops 3 on 3
Mario & Luigi: Bowser's Inside Story
Mario & Luigi: Partners in Time
Mario VS Donkey Kong 2
MarioKart DS
Meteos
Metroid Prime Hunters
Metroid Prime Hunters: First Hunt
Mystery Dungeon: Shiren The Wanderer
Nervous Brickdown
New Super Mario Bros.
Ninja Gaiden: Dragon Sword
Nintendogs
Okamiden
Pac Pix
Pac'n Roll
Phoenix Wright; Ace Attorney
Picross DS
Picross 3D
Pokemon Mystery Dungeon: Blue Rescue Team
Pokemon Ranger
Pokemon Ranger: Shadows of Almia
Pokemon Version Argent Soul Silver
Pokemon Version Blanche
Pokemon Version Diamant
Pokemon Version Noire
Pokemon Version Perle
Prism
Professeur Layton and The Curious Village
Professeur Layton et la Boîte de Pandore
Radiant Historia
RetroGame Challenge
Rune Factory: A Fantasy Harvest Moon
Rythm Paradise
Scribblenauts
Sight Training
Soul Bubbles
Space Invaders Extreme
Starfox Command
Suikoden Tierkreis
Super Mario 64
Tangram Mania
Tamagochi Connection: Corner Shop
Tony Hawk: American Sk8teland
Tetris DS
The Legend of Zelda: Phantom Hourglass
The Legend of Zelda: Spirit Tracks
The World Ends With You
Touch Detective
Trauma Center: Under The Knife
Ultimate Mortal Kombat
Walk With Me: do you know your walking routine?
Wario Ware D.I.Y.
Worms 2: Open Warfare
Yoshi Touch & Go
Yu-Gi-Oh! Nightmare Troubadour