Une erreur est survenue dans ce gadget

Mario Galaxy: Gusty Garden Space

Voilà un morceau de musique merveilleux, tiré d'une des meilleurs B.O. de jeux de ces dernières années: celle de Mario Galaxy. Cette bande son a été réalisée à l'aide d'un orchestre symphonique, chose rare chez Nintendo. Et voilà qu'un joueur a été capable de la reproduire entièrement grâce à Mario Paint, un logiciel de Super Nintendo, qui permettait de créer des dessins, de petites animations, et des musiques (son descendant est Flipnote Studio, téléchargeable gratuitement sur Nintendo DSi et bientôt sur 3DS, vous DEVEZ y jouer, et voici nos vidéos en lien).




Je trouve ça impressionnant, surtout quand on connaît le logiciel, ses limitations, et ce que l'on pense possible avec.. J'aimerais bien avoir l'avis de personnes qui s'y connaissent un peu en musique. Je me demande si ce genre de choses vous plaît, vous touche, vous impressionne, ou si ça ne représente qu'un bruit informe tous ces bips.. Voilà pour les puristes la version originale..

1998

Je ne pensais pas avoir tant de mal à te raconter une nouvelle histoire mon Lou (car c'est bien le but de ce blog, te raconter ma version de l'Histoire des jeux vidéo).. J'ai encore passé une semaine épuisante..

Aujourd'hui tu vois, vu que les gens ont voté dans le sondage pour que je te parle de 1998, et ben c'est ce qu'on va faire. C'est certain qu'à partir de 1981, toutes les années ont apporté leur lot de jeux mémorables, mais cette année là conserve une saveur particulière.

C'est l'une des premières fois, dans mon souvenir, que l'industrie s'est assise, a regardé en arrière en prenant conscience d'elle-même et de son histoire, et a jugé l'importance des jeux qui venaient de sortir. C'est aussi l'une des premières années de la génération Playstation, et probablement la première énorme année pour la console. Mais vu que cette année a aussi été marquante pour le PC, la Nintendo 64 et le Game Boy, tout le monde y trouve son compte, et elle reste pour beaucoup l'année la plus riche que l'on ait connu. Elle a en fait surtout été l'année qui a le plus influencé les années 2000, rien de moins que les dix dernières années que l'on vient de vivre..

J'en fais trop? Possible, mais attends de voir un peu la liste des jeux qui va suivre.. Un petit bémol tout de même. Certains des jeux que je vais aborder sont sortis aux USA en 1998, et un poil plus tard en Europe peut-être, mais je pense que cela n'a pas de sens de parler d'une histoire européenne des jeux vidéo, il est plus logique de parler d'une histoire (au minimum) occidentale du jeu vidéo, et c'est ce que je vais faire ici..

Je vais commencer par la Nintendo 64, parce qu'elle n'a pas proposé un millier de jeux inoubliables, mais comme souvent avec cette machine, quand un jeu sort, il est de grande qualité. Quel jeu est sorti en 1998? The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Bon, je vais pas la refaire, ce jeu et moi, on s'est déjà tout dit.. Juste, il faut noter que ce jeu a influencé le jeu d'aventure et d'action en 3D, et ce jusqu'en 2010, en particulier grâce à sa gestion de la caméra dans un univers 3D.

Ensuite, le gros morceau. La Playstation. LA console des années 2000, LA machine qui faisait, qu'après "la Nintendo", et avant "la Wii", ce nom était pour les parents synonyme de jeu vidéo. "Il joue à la Playstation" passait-on son temps à entendre, qu'il s'agisse d'un Game Boy, d'une Dreamcast ou autre.. Et bien, 1998 est, si je ne m'abuse, la première grosse année de la console, l'année où elle est devenue indispensable..

En deux jeux, je pense qu'on aura vite vu l'importance que peut représenter 1998 dans l'histoire des jeux vidéo. Le premier, le plus important, Final Fantasy VII. Ok, il est sorti à la fin de l'année précédente, mais son impact s'est surtout ressenti en 1998, et au delà.
Il s'agit d'un jeu de rôles (Role Playing Game ou RPG) se déroulant dans un univers Steam Punk (mélange d'influences industrielles façon XIXème siècle en Europe, et de fantastique), avec des combats au tour par tour (comme dans les jeux de rôles sur papier ou sur plateau).


Il a été le premier jeu de rôles à avoir un succès massif en occident. Il est d'ailleurs souvent considéré comme le meilleur jeu de la série par beaucoup, quand ce n'est comme le meilleur jeu de rôles jamais créé. Je ne partage pas cet avis, mais il a eu une grande influence sur les jeux de rôles. Il a permis a beaucoup de joueurs (ayant souvent dix ans de moins de que moi, la fameuse génération Playstation), de découvrir le RPG, et si c'est votre premier contact avec le genre, c'est sûr que ce jeu est marquant. On pourrait parler longtemps des raisons pour lesquelles il n'est pas si réussi que ça à mon goût, Levi Buchanan en a bien parlé sur IGN Retro, et a déclenché la hargne des fans (voir les Sources en bas).. Je dirai juste que ce jeu est loin d'être le RPG le plus riche (Final Fantasy VI par exemple était bien meilleur), et il a entraîné comme toute oeuvre marquante une série interminable de clones qui ont pourri les années 2000, avec leurs héros blonds aux cheveux hérissés sur la tête, leurs énormes épées, etc..

Il a en tout cas permis aux développeurs japonais de produire et d'exporter de nombreux RPG, le genre a été très prolifique dès 1998 (Xenogears et Final Fantasy Tactics..) et dans les années 2000 grâce à lui, jusqu'à l'arrivée des RPG occidentaux sur Xbox 360, qui leur ont donné un coup de vieux..


Deuxième jeu? Metal Gear Solid. C'est cette année qu'a commencé cette fameuse série, qui représente l'expression du concept fondamental porté par la Playstation, pour s'opposer aux consoles 16 bits, et pour exploiter la 3D qui commençait à s'imposer: le jeu vidéo comme une expérience cinématographique. Ah là là, les jeux vidéo et le cinéma.. Toute une histoire, abordée dans un excellent livre publié par Pix'n Love, Des Pixels à Hollywood. J'ai pendant longtemps considéré que c'était une erreur de vouloir faire ressembler le jeu vidéo au cinéma, mais j'avais tort. Une certaine frange du jeu vidéo a trouvé sa voie, en prenant quelques éléments du cinéma tout en s'adaptant aux particularités du jeu vidéo. Pour moi, Metal Gear en est le porte étendard.

Il s'agit d'un jeu d'infiltration dans un univers d'anticipation, extrêmement scénarisé, au point qu'on a pu reprocher à certains épisodes de la série d'être plus des films interactifs que des jeux. Mais il s'agit surtout d'une des rares vraies Oeuvres du domaine des jeux vidéos, avec une vraie cohérence, une "mythologie" propre, un message aussi.. Une des rares séries qui puisse me faire penser que oui, le jeu vidéo pourrait être considéré comme un art.. Mais on en reparlera sûrement..

Allez, accroche-toi, on approche de la fin.. Je n'ai jamais été un grand joueur de jeux sur PC, à cause des problêmes de compatibilités entre les jeux et le matériel, mais aussi parce que ces jeux ont longtemps été trop compliqués pour moi.. Mais je me rattrape maintenant. Principalement grâce au site Good Old Games, qui te propose pour moins de 10 euros les plus grands classiques du jeu vidéo.. Non, j'ai pas d'actions chez eux. Et quand on regarde les jeux de 1998, c'est tout simplement une avalanche de titres..


Half Life, dont il faudra reparler, a tout simplement révolutionné les jeux de tir à la première personne ou FPS, en les sortant du design de Doom (avec un jeu dans un environnement semi-ouvert) pour arriver à un design linéaire, et scénarisé (dont la caricature est aujourd'hui Call of Duty).

Fallout 2, qui n'a fait que reprendre le concept de son prédécesseur, et qui fait partie de ces jeux de rôles occidentaux qui ont tellement de succès ces derniers temps. Ces jeux laissent le joueur libre de définir son personnage, et de faire de vrais choix qui auront un impact sur le déroulement de l'aventure.. On retrouve aujourd'hui Fallout 3 et New Vagas, ou encore la série Mass Effect comme plus fidèles descendants de cette formule.


Baldur's Gate, qui reste une référence absolue du jeu de rôles dérivé des règles de Donjons et Dragons, avec exploration de donjons, amélioration de son personnage, gestion de son inventaire, le tout en vue de dessus, dans un univers fantastique.. Il ne restait plus grand chose avant d'arriver aux jeux en ligne massivement multijoueurs (MMO), et World of Warcraft, qui rencontre tant de succès..

Je pourrais aussi parler de Starcraft, un jeu de stratégie en temps réel, dont la suite vient de sortir douze ans après, qui est toujours joué en Corée, qui a ses propres émissions télé et ses propres tournois, qui a inventé le concept de e-sport, ou sport électronique (il existe même des paris sur les matchs, les champions et les fraudes que tout cela accompagne)..

Enfin bref, le PC a connu une grande année en 1997.. Mais c'est finalement le Game Boy qui a connu l'année la plus surprenante.. Cette machine, sortie en 1989, déjà obsolète à l'époque, vivait ses derniers mois, plus personne ne sortait de jeux dessus. Mais voilà que Nintendo lance cette année un étrange petit jeu aux USA, importé du Japon où il a connu un succès phénoménal, qui relancera la carrière de la console pour des années.. Ce n'est rien de moins que Pokemon. Car oui, pour aussi incroyable que cela puisse paraître, il fut un temps où le monde ne connaissait pas Polemon..

Voilà en gros pourquoi cette année est restée culte pour beaucoup de joueurs, toutes les consoles ont connu un grand moment, mais comme toutes ces choses, c'est souvent après coup qu'on se rend compte de l'importance que ces petits événements isolés ont eu sur l'histoire..

Sources: Retronauts 62, GOG.com, IGN Retro, Des Pixels à Hollywood

Pour mon prochain sous-sol


On va déménager. Et dans la maison, j'ai bien l'intention de réaliser ce qui fait fantasmer tout gamer: un autel à la gloire des jeux vidéo. Et voilà une de mes idées pour le décorer. Je pense le faire imprimer par un pro, en grand format (j'ai le fichier avec tout plein de pixels dedans)..

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une oeuvre inspirée par F-Zero, une course de "voitures" futuriste, dont on reparlera peut-être un jour..

The Legend of Zelda: Ocarina of Time



Les gens avaient envie que je te raconte l'histoire de Zelda Ocarina of Time mon petit Lou, d'après le dernier sondage. Alors je m'exécute. Surtout que c'est plutôt d'actualité, vu qu'il va être entièrement refait pour la 3DS, qui va sortir en mars prochain..

Ce jeu fait partie de la grande Histoire des jeux vidéo. On en trouve des preuves partout. Il fait constamment partie des tous premiers jeux dans les classements des différentes sites et magazines, comme par exemple le très influent IGN, il est le Zelda le plus vendu de la série, il a tout simplement le meilleur score qu'ait obtenu un jeu sur Metacritic, un site qui compile les notes attribuées par les sites et magazines à un même jeu..

Mais pourquoi donc? Ben.. J'ai toujours eu du mal à le comprendre. Avec le recul, il faut reconnaître que ce jeu a plus d'une raison d'être un des jeux les plus influents jamais créés, mais d'un autre, il a représenté une déception pour moi..

Ce jeu est arrivé à une période charnière, en 1998, année inoubliable pour les joueurs, alors que se faisait la transition de la 2D vers la 3D depuis l'arrivée de la Playstation. Il fallait réinventer la façon de concevoir les jeux, à cause de la perspective 3D, car il était désormais nécessaire de placer des caméras dynamiques pour suivre l'action. Ceci rendait les jeux plus difficiles à manier.

Et il en va de ce Zelda comme de l'iPod ou d'autres technologies. Il y a peut-être eu d'autres tentatives de convertir un jeu de la 2D à la 3D avant lui, mais il est devenu la référence, il a imposé la grammaire du jeu d'aventure/action en 3D. Il reste d'ailleurs dans les mémoires comme l'une des rares transitions réussies, avec Mario 64 et Metroid Prime.

Tout le monde gère de nos jours son jeu en 3D avec une caméra qui peut être recentrée derrière le joueur, avec un système de ciblage des adversaires pour fixer la caméra sur l'action. C'est Zelda Ocarina of Time qui a été le premier jeu à imposer cela.

Au fait, je me rends compte que je n'ai toujours pas rappelé ce qu'est Zelda. C'est un jeu d'aventure, qui raconte l'éternelle quête d'un garçon élu qui va pour sauver le monde. Le tout premier Zelda était inspiré par l'enfance du créateur, Miyamoto, et ses balades dans les forêts du voisinage. Ce concept a été poussé en 2D jusqu'à The Legend of Zelda: A Link to the Past, et Ocarina of Time se veut la transposition de ce jeu en 3D. Dans ce sens, c'est une vraie réussite. Mais c'est aussi ce qui m'a déçu avec ce jeu.



Ocarina of Time est surprenant et neuf pour qui n'a jamais joué à A Link to the Past. Sinon, il faut bien admettre que l'histoire est pratiquement identique, de même que les objets, les thèmes des donjons.. Mais surtout, et c'est mon plus gros problème avec ce jeu, Ocarina of Time est tombé, malgré toute sa maîtrise technique, dans les affres des premiers jeux 3D. Ce qu'on appelle la direction artistique est pauvre, les arbres sont standards, la plaine complètement vide (mon dieu, cette plaine!), et peut-être pire encore, des lieux crutiaux comme la ville ne sont même pas en 3D.



Je n'ai jamais pardonné à ce jeu de ne pas avoir une identité visuelle aussi forte que A Link to the Past, et en même temps de ne pas s'en démarquer plus. C'est pour ça que je suis complètement fan de Wind Waker, dont on reparlera forcément, et que je pense comme beaucoup que The Legend of Zelda: Twilight Princess est le vrai aboutissement du concept de Zelda en 3D, et ce malgré les défauts qu'il présente (comme ce satané loup!).


Maintenant, il aurait plein de choses à dire sur la longue genèse de six années de ce jeu, les annecdotes et les légendes qui l'accompagnent, mais j'ai déjà réussi la prouesse de ne pas faire un copier-coller de Wikipedia, et j'ai préféré donner ma vision des choses. Faut me dire si je dois compléter cet article!

Premiers souvenirs

Tu vois mon Lou, vu que je suis censé te parler de mon Histoire des jeux vidéo, je me suis dit.. pourquoi ne pas commencer par mes plus anciens souvenirs? Quand j'y pense, je peux dater précisément le premier souvenir qui me vient spontanément: c'est le 14 juillet 1990. Je me revois parfaitement sur le lit d'hôtel, à chercher la lumière à la fenêtre pour éclairer l'écran de mon premier Game Boy. Pourquoi cette date? J'étais à Paris pour la première fois, avec mes parents, pour aller voir défiler un membre de ma famille.



La première partie que je me rappelle était sur Super Mario Land, le premier Mario sur console portable. Un jeu qui mériterait un article à lui seul. Il fait partie de ces jeux qui se veulent adaptés à leur format, sans chercher à reproduire à l'identique l'expérience de la console de salon. Ce qui était plutôt une bonne idée, si on pense aux capacités du GameBoy par rapport à la NES, la première console de salon de Nintendo. C'est d'ailleurs une erreur que beaucoup de développeurs ont faite sur Game Boy au début de sa vie, d'essayer de faire un jeu de NES portable, sans penser à s'adapter au format portable. Et c'est toujours le cas à notre époque, quand un développeur crée un jeu de PSP en voulant faire un simple portage d'un jeu PS2 ou PS3, en oubliant que la PSP n'a pas deux sticks analogiques pour gérer les caméras..

Le fait que ce jeu soit une adaptation du concept de Mario à une console portable, et, il faut bien le dire, aux limitations du Game Boy (oui, on ne dit pas LA Game Boy, tout le monde se foutait de moi quand j'étais petit, mais c'est bien LE Game Boy selon Nintendo), fait que beaucoup de fans de la première heure, qui ont joué à Super Mario Bros. sur NES ont été déçus par ce jeu. Pour moi, c'était ma première "expérience Mario", et même si je vois aujourd'hui tous ses défauts, je lui pardonne, il m'a bien plu à l'époque. Il est vrai qu'on ne pouvait pas repartir en arrière, que les boules de feu ressemblaient plutôt à des billes de plastique, que l'on pouvait exploiter des tas de bugs pour ramper de façon infinie par exemple.. mais je lui pardonne..

Mais en fait, ma première expérience avec les jeux vidéo est antérieure au Game Boy, on voit bien de quelle façon il m'a marqué, mais il faut que je sois honnête, j'ai connu d'autres aventures avant.



Oui, oui, je dois être honnête. Si je me suis éveillé aux jeux avec le Game Boy, c'est avec l'Atari 2600 que j'ai découvert les jeux vidéo. Eh oui, ce merveilleux système d'Atari, qui a démocratisé la console de salon avant de plomber l'industrie à cause du manque de contrôle qualité.. En fait, ce système était devenu tellement populaire que tous les développeurs étaient prêts à sortir un jeu, peu importe sa qualité, en espérant en vendre à un pourcentage minimum de la base installée de joueurs comme on dit. Surtout quand une licence juteuse de cinéma était à la mode. C'est à cette époque qu'est sorti le jeu E.T., en 1983, pour surfer sur la vague du film. Le jeu était tellement mauvais qu'il a dégouté les joueurs du monde entier, et a causé ce que l'on appelle le "crash de 1983".. Faudrait que je revienne plus sur ce problème, cette version en est toutefois la légende urbaine qu'il faut avoir entendu au moins une fois..

Mais peu importe, j'ai découvert des jeux fabuleux grâce à l'Atari 2600 et ses jeux qui ne valaient plus rien à l'époque où je les achetais (après 1983). J'ai découvert des portages de Pong, de Pacman, de Space Invaders, qui étaient de très mauvaise qualité (de l'avis général, mais lorsque je te parlerai de l'Atari 2600, tu comprendras que les choses ne sont pas si simples), mais je n'en savais rien, et je m'en suis contenté sans problème.. Je regrette de ne pas savoir ce qu'est devenue cette machine..

Savez-vous, chers lecteurs, ce qui pourrait être sympa? Que vous partagiez en commentaires votre ou vos premières expériences de jeu, même si elles vous semblent inintéressantes, je suis sûr qu'elles m'intéresseront. N'hésitez pas, "laché lé comz" disent les jeunes..

Sources: Retronauts Podcast 68, Gameblog Podcast 97, IGN.com 1983 Crash

1.1.11

Il en jette ce titre.. Voilà ma bonne résolution pour 2011: être de retour sur internet, et vous gonfler à nouveau avec ma vie. Mais sous un angle particulier. J'ai envie de raconter mon histoire des jeux vidéos à mon fils, même si pour le moment ça risque de ne pas l'intéresser. L'intérêt de ce parti pris, c'est qu'au moins il sera clair que le but de ce blog n'est pas d'être encyclopédique ou journalistique, et j'espère qu'il apportera des choses que vous ne lirez pas trop ailleurs.

"To get things straight", j'ai passé l'âge honorable de trente ans, cela fait un moment que je joue, nous ne nous connaissons pas encore assez pour que j'ose vous avouer la taille de ma.. collection de jeux, et j'ai un gosse que j'espère bien contaminer.

J'essaierai chaque semaine de vous parler d'un jeu (rétro ou non), de vous montrer une image fabuleuse tirée de cette chose merveilleuse que les jeunes appellent internet, de vous faire partager mes vues sur le média des jeux vidéos, et peut-être même de vous parler de ce que j'ai lu ou entendu sur un site ou dans un podcast. Mais je ne parlerai pas que de jeux.

A votre bon coeur, un blog est toujours plus intéressant dans ses commentaires que dans l'article, et vous avez même le droit de me demander de parler d'un jeu ou de me poser des questions, je ne suis jamais aussi volubile que lorsqu'on me décompense..

A nous deux, Internet!