Une erreur est survenue dans ce gadget

Premiers souvenirs

Tu vois mon Lou, vu que je suis censé te parler de mon Histoire des jeux vidéo, je me suis dit.. pourquoi ne pas commencer par mes plus anciens souvenirs? Quand j'y pense, je peux dater précisément le premier souvenir qui me vient spontanément: c'est le 14 juillet 1990. Je me revois parfaitement sur le lit d'hôtel, à chercher la lumière à la fenêtre pour éclairer l'écran de mon premier Game Boy. Pourquoi cette date? J'étais à Paris pour la première fois, avec mes parents, pour aller voir défiler un membre de ma famille.



La première partie que je me rappelle était sur Super Mario Land, le premier Mario sur console portable. Un jeu qui mériterait un article à lui seul. Il fait partie de ces jeux qui se veulent adaptés à leur format, sans chercher à reproduire à l'identique l'expérience de la console de salon. Ce qui était plutôt une bonne idée, si on pense aux capacités du GameBoy par rapport à la NES, la première console de salon de Nintendo. C'est d'ailleurs une erreur que beaucoup de développeurs ont faite sur Game Boy au début de sa vie, d'essayer de faire un jeu de NES portable, sans penser à s'adapter au format portable. Et c'est toujours le cas à notre époque, quand un développeur crée un jeu de PSP en voulant faire un simple portage d'un jeu PS2 ou PS3, en oubliant que la PSP n'a pas deux sticks analogiques pour gérer les caméras..

Le fait que ce jeu soit une adaptation du concept de Mario à une console portable, et, il faut bien le dire, aux limitations du Game Boy (oui, on ne dit pas LA Game Boy, tout le monde se foutait de moi quand j'étais petit, mais c'est bien LE Game Boy selon Nintendo), fait que beaucoup de fans de la première heure, qui ont joué à Super Mario Bros. sur NES ont été déçus par ce jeu. Pour moi, c'était ma première "expérience Mario", et même si je vois aujourd'hui tous ses défauts, je lui pardonne, il m'a bien plu à l'époque. Il est vrai qu'on ne pouvait pas repartir en arrière, que les boules de feu ressemblaient plutôt à des billes de plastique, que l'on pouvait exploiter des tas de bugs pour ramper de façon infinie par exemple.. mais je lui pardonne..

Mais en fait, ma première expérience avec les jeux vidéo est antérieure au Game Boy, on voit bien de quelle façon il m'a marqué, mais il faut que je sois honnête, j'ai connu d'autres aventures avant.



Oui, oui, je dois être honnête. Si je me suis éveillé aux jeux avec le Game Boy, c'est avec l'Atari 2600 que j'ai découvert les jeux vidéo. Eh oui, ce merveilleux système d'Atari, qui a démocratisé la console de salon avant de plomber l'industrie à cause du manque de contrôle qualité.. En fait, ce système était devenu tellement populaire que tous les développeurs étaient prêts à sortir un jeu, peu importe sa qualité, en espérant en vendre à un pourcentage minimum de la base installée de joueurs comme on dit. Surtout quand une licence juteuse de cinéma était à la mode. C'est à cette époque qu'est sorti le jeu E.T., en 1983, pour surfer sur la vague du film. Le jeu était tellement mauvais qu'il a dégouté les joueurs du monde entier, et a causé ce que l'on appelle le "crash de 1983".. Faudrait que je revienne plus sur ce problème, cette version en est toutefois la légende urbaine qu'il faut avoir entendu au moins une fois..

Mais peu importe, j'ai découvert des jeux fabuleux grâce à l'Atari 2600 et ses jeux qui ne valaient plus rien à l'époque où je les achetais (après 1983). J'ai découvert des portages de Pong, de Pacman, de Space Invaders, qui étaient de très mauvaise qualité (de l'avis général, mais lorsque je te parlerai de l'Atari 2600, tu comprendras que les choses ne sont pas si simples), mais je n'en savais rien, et je m'en suis contenté sans problème.. Je regrette de ne pas savoir ce qu'est devenue cette machine..

Savez-vous, chers lecteurs, ce qui pourrait être sympa? Que vous partagiez en commentaires votre ou vos premières expériences de jeu, même si elles vous semblent inintéressantes, je suis sûr qu'elles m'intéresseront. N'hésitez pas, "laché lé comz" disent les jeunes..

Sources: Retronauts Podcast 68, Gameblog Podcast 97, IGN.com 1983 Crash

Aucun commentaire: