Une erreur est survenue dans ce gadget

Hiroshi Yamauchi

Je vais pas te faire l'histoire de Nintendo comme ça, cul sec, mon p'ti Lou. Certains l'ont déjà fait, et mieux que je ne le pourrais jamais!

Non, je me disais que j'allais juste glisser un petit mot sur ce Monsieur, qui a accompagné la transformation de Nintendo d'une entreprise productrice de jouets à créateur de jeux vidéo, avec toutes les innovations qu'elle a apporté au média. On pourrait en faire une liste interminable, mais pour ne prendre qu'un exemple, la dernière idée qu'il a poussée avant de partir a été l'idée folle de reprendre le concept des consoles à deux écrans qu'étaient les Game and Watch pour la nouvelle portable de la marque.. On connaît la suite..

On pourrait aussi dire que son orgueil l'a poussé à refuser pour des histoires de gros sous un partenariat avec Sony pour la création d'un lecteur de CD sur Super Nintendo, ce qui a donné envie à Sony de sortir sa propre machine, et que cela fut la fin de l'hégémonie de Nintendo..

Mais c'est pas le sujet.. J'ai toujours eu envie de rapporter deux de ses déclarations que je n'ai jamais oubliées, tellement elles semblent prophétiques avec le recul.. Dans les années 80, alors que tout le monde inventait des licences nouvelles, il a affirmé que les jeux qui se vendraient le plus seraient des suites de jeux à l'avenir. Il me semble qu'il est passé pour un fou à l'époque.. Et deuxième phrase qui m'avait beaucoup marqué: en pleine gloire de la Playstation 2 et de la Xbox, alors que Nintendo ne sortait son épingle du jeu que grâce au Game Boy et qu'ils étaient les seuls à proposer une portable (même si le jeu sur téléphone existait déjà pas mal au Japon), il a affirmé que le jeu sur portable représenterait plus de 50% du marché à l'avenir.. Nintendo considère aujourd'hui que son principal concurrent est Apple et son iPhone, la DS est la console la plus vendue de l'histoire, et même si tout le monde s'en moque, la PSP s'est vendue plus que la Xbox 360 ou la PS3..

Sacré Hiroshi..

Aucun commentaire: